Brochure contre les prisons : Appel pour textes, conseils, témoignages, poèmes, BD - Pamphlet against prisons - call-out for texts, advices, stories, poems, comics

English below

Feu à l'état, feu aux prisons

Dans "Le savant et le politique", Max Weber décrit l'état en tant que groupement politique détient le monopole de la violence, c’est-à-dire qu'il est le seul à détenir le droit de mettre en œuvre la violence physique sur son territoire. Pour se faire, l'état s'équipe de milices de contrôle social et d'armée en plus d'engager des groupes privés mandatés par l'état. De plus, l'état bâtit des prisons et des tribunaux pour défendre son pouvoir et protéger ses intérêts ou les intérêts de personnes bien placées dans la hiérarchie de ce pouvoir. Tout est en place pour maintenir un régime injuste détroussant les plus pauvres pour enrichir les plus riches. Ce monopole de la violence s'exerce aussi tôt qu'un individu cherche à se réapproprier une qualité de vie dérobée par le système en place ou par des corporations légales œuvrant dans ce système et s'achève trop souvent en prison.
Le COBP est contre ce monopole et tient à souligner que la brutalité policière n'est que le fer de lance d'un système infect. Pour les rebelles, les insoumis-se, les défavorisés-es, les malchanceux-euses, etc., c'est trop souvent la prison qui les accueille. Du haut de leurs gros salaires, les juges bien gras jugent les pauvres et les emprisonnent.
Notre aversion envers les prisons repose sur plusieurs raisons, la première étant que la prison est inefficace et n’est qu’un prolongement du pouvoir de l’état. M. Foucault avait émis plusieurs critiques face à la prison qui se résument ainsi: « les prisons ne diminuent pas le taux de criminalité », « la détention provoque la récidive », « la prison ne peut manquer de fabriquer des délinquants », « la prison favorise l'organisation d'un milieu de délinquants », « les conditions qui sont faites aux détenus libérés les prédisposent à la récidive », « la prison fabrique indirectement des délinquants en faisant tomber dans la misère la famille du détenu ». Les jugements sont beaucoup plus motivés par l'économique et la pensée autoritaire que par la morale. Par exemple, le système punit plus lourdement les voleurs ou un faux monnayeur qu'une personne coupable de viol. La prison protège un système d'injustice qui impose sa violence en encourageant les inégalités, l'exploitation des humains et de la terre, en imposant ses frontières, détruisant nature et communautés, etc.. Les juges et la police disent que la loi est la même pour tout le monde. Pourtant, en prison il y a pratiquement que des femmes et des hommes sans formation, immigrés-es, personnes racisés, enfants d'ouvriers-res, et autochtones. Combien d'entre eux et elles n'auraient jamais connu la prison s’ils et elles avaient eu suffisamment d'argent pour répondre à leurs besoins ou pour se payer un-e bon-ne avocat-e ?
Pour marquer notre haine du système carcéral, nous voulons mettre sur pièce une brochure contre les prisons. Pour se faire, le COBP invite ses alliés-e-s ainsi que toutes les personnes qui se sentent impliqué-e-s ou inspiré-e-s à collaborer avec nous en envoyant vos textes, conseils, témoignages, poèmes, BD... qui seront sélectionnées dans le but de créer une nouvelle publication papier.

Les textes peuvent être écrits en français, anglais ou espagnol!
Limite pour envoyer vos idées: 1er janvier 2017

Écrivez à cobp@riseup.net

Foucault, 1975, 308-312. , Surveiller et punir,

====================

Fire to the state, fire to prisons

In "Le savant et le politique", Max Weber described the state as a political group who own the monopoly of violence, that is to say, it is the only to hold the right to implement physical violence on its territory. To do so, the state team of social control militias and army increasingly engage private groups mandated by the state. In addition, the state is building prisons and courts to defend its power and protect its interests or the interests of people well placed in the hierarchy of that power. Everything is in place to maintain an unjust regime, robbing the poor to enrich the rich. This monopoly of violence is also exercised the sooner an individual seeks to reclaim a quality of life stolen by the system in place or by legal corporations working in the system and ends too often in prison.
COBP is against this monopoly and would stress that police brutality is only the spearhead of an infected system. For the stubborn, rebellious, disadvantaged, unlucky, etc., it is too often the prison that welcomes them. From the top of their big salaries, greasy judges judge the poor and the imprisoned.
Our aversion to prisons is based on several reasons, the first being that the prison is ineffective and is only an extension of state power. Mr. Foucault had issued several criticisms of the prison: "Prisons do not diminish the crime rate," "detention causes recidivism," "prison can not fail to produce delinquents", "the prison promotes the organization of an offender middle, "" the conditions made to released prisoners makes them predisposed to relapse, "" prison indirectly produces delinquents by destitution of the prisoner's family. " The judgments are more motivated by economic and authoritarian thinking than morals. For example, the system punishes more severely thieves or counterfeiters than a person guilty of rape. The prison protects a system of injustice that imposes its violence by encouraging inequality, exploitation of humans and the earth, imposing its borders, destroying nature and communities, etc .. The judges and police say the law is the same for everyone, Yet in prison there are almost only women and men without education/schooling, immigrants, racialized people, children of labourers, and the indigenous. How many of them would never have been imprisoned if they had enough money to meet their needs or to pay for a good lawyer?
To mark our hatred of the prison system, we want to put out a pamphlet against prisons. To do so, COBP invites allies and all those who feel inspired or implied to work with us by sending your texts, advices, stories, poems, comics ... which will be selected to create a new publication paper.

Text can be wrote in french, english or spanish!
Deadline to sent your ideas: January 1st 2017

Write to cobp@riseup.net

Foucault, 1975, 308-312. , Surveiller et punir,

Le Taser tue! Un poing c'est tout! / The Taser, a ''Non lethal weapon'' ?

English below

Nous apprenions mardi que le Service de Police de la Ville de Québec (SPVQ) a utilisé un pistolet à décharge électrique (Taser) sur un enfant de 9 ans dimanche dernier lorsque ce dernier aurait été en crise et se promenait dans la maison avec deux couteaux. Selon ce qui est rapporté dans les médias, ‘’ au moment de tirer, les policiers ne savaient pas que la cible était âgée de neuf ans. Par son apparence physique, elle pouvait paraître un peu plus vieille, indique la police’’. Et ils en rajoutent une couche en disant ‘’ qu'il n'y a pas de contre-indication du pistolet en vertu de l'âge’’ et que ‘’ la décharge électrique a été coupée après deux secondes plutôt que les cinq secondes habituellement nécessaires.’’(1)

Différentes sortes de pistolets

Il existe une grande variété de pistolets à décharges électriques : le Taser classique, qui se vend à différents niveaux de voltages ; le Shocker qui se vend sous différentes forme et qui envoie une décharge électrique entre 2,000,000 et 3,500,000 volts ; le Iphone Taser qui envoie une décharge entre 2,400,000 et 5,000,000 volts (c’est un téléphone……..) ; le Taser Lampe de poche à 2,000,000 volts ; la bague Taser à 2,000,000 volts ; le poing américain Taser à 2,000,000 volts ; la matraque Taser à 800 000 volts et il y a même une catégorie spéciale pour les femmes avec un Taser de couleur rose, ou bien encore en forme de rouge à lèvre (2) !! Et ceci n’est que pour nommer quelque uns d’entre eux.... Ici à Montréal, le SPVM se sert d’un Taser X2 qui envoie une décharge de 2000 volts par secondes et qui doit être utilisé pendant 5 secondes selon sa réglementation; donc si on fait le calcul la personne reçoit au total 10 000 volts de décharge. L’information nous est manquante quant à savoir quel sorte de pistolets à décharges électriques utilise le SPVQ mais nous doutons que ca doit être le même modèle que celui du SPVM. Une formation obligatoire de 3 jours est donnée à l’école de police pour apprendre aux flics à se servir de cet outil meurtrier…. 3 jours !!!! 3 jours de formations pour avoir une arme meurtrière entre les mains est complètement ABERRANT.

Chiffres

À Québec, le SPVQ compte 44 Tasers au total ; à Montréal le SPVM en possède 75, Toronto en compte 600, 400 à Ottawa, 200 à Vancouver, 168 à Calgary, 2700 à New York et 1400 à Chicago ! Et le nombre d’utilisation pour Québec est de 35 utilisations en 2012, 32 en 2013, 25 en 2014 et 47 en 2015. Du côté de Montréal, les flics du SPVM aurait utilisé le pistolet à 32 reprises entre 2008 et 2010, en 2013 34 fois, en 2014 61 fois et en 2015 82 fois ! Nous pouvons donc constater que l’utilisation du Taser est de plus en plus fréquente chez nos bourreaux militarisés. D’année en année plus de ces machines rentrent dans l’artillerie des flics.

Le Taser, une arme ''non-létale’’ ?

Les différents services de police se défendent à dire que le pistolet à décharge électrique est une arme non-létale. Peut être qu’ils réussissent à en duper quelques uns-es avec ces conneries, mais la vérité et la réalité sont toute autre !! Le Taser tue! C’est indiscutable! Et surtout si la personne qui reçoit une décharge de la sorte et qui a un problème de santé au niveau cardiaque ou au niveau des poumons, c’est pratiquement une mort garantie. Il y a eu plus de 500 décès par le Taser en Amérique du Nord depuis sa création selon un rapport d’Amnistie Internationale.

Quilem Registre a été tué par le Taser à Montréal en 2007 après avoir reçu 6 décharges électriques en moins d’une minute (soit l’équivalent de 300 000 volts); Robert Dziekanski est mort le 14 octobre 2007 à l'aéroport international de Vancouver, après avoir reçu deux décharges de 50 000 volts d'un pistolet Taser ; Donald Ménard a subit le même sort en novembre 2013 avec non moins de 15 décharges électriques qui paralysent instantanément le système nerveux ; Aron Firman est décédé suite au Taser en 2010 à Collingwood en Ontario ; En mars 2009, aux États-Unis, un gamin de 15 ans est mort suite à une décharge de 50 000 volts ; En aout 2013 à Miami, un jeune de 18 ans a perdu la vie à l’hôpital suite a une décharge de Taser reçue ; En février 2015, toujours aux États-Unis, une détenue de 37 ans est décédé d’un arrêt respiratoire suite à la réception de plusieurs décharges électriques.

À 500 décès, cette triste liste pourrait se continuer sur plusieurs pages, mais le but aujourd’hui est de dénoncer l’utilisation du Taser que le SPVQ a appliqué envers un gamin de 9 ans. Ceci est un manque de jugement outrageant de la part des flics. La police se défend toujours en disant que le Taser est une bonne alternative au gun. Mais ce que nous voulons ce n’est pas une alternative ; ce que nous voulons c’est le désarmement COMPLET de la police ; ce que nous voulons c’est l’arrêt complet de la militarisation des corps policiers ; ce que nous voulons c’est l’arrêt de l’impunité policière. Toute cette histoire aurait eu une tournure différente si déjà les flics étaient mieux formés-es lorsqu’ils-elles se retrouvent devant une personne en crise (peu importe l’âge), et si les flics n’avaient pas eu d’armes sur eux-elles. Stéphane Berthomet, ancien flic de France rendu à Montréal en tant qu’ ‘’expert en opération policière’’ raconte dans son livre ‘’enquête sur la police’’ qu’en France, il a déjà fait face à des personnes en crise armées d’un couteau et que les flics réussissent à maitriser ce genre de personne à l’aide d’une serviette et c’est tout !

Pensez-y bien la prochaine fois que la police vous sort l’argument que le Taser n’est pas une arme létale.

Le COBP

(1)http://www.lapresse.ca/le-soleil/justice-et-faits-divers/201610/26/01-5034544-le-spvq-utilise-le-taser-sur-un-enfant-de-neuf-ans.php

(2)http://www.bombe-lacrymogene.fr/7-taser-shocker-matraque-electrique

==========================================

We learned that the Police Service of Quebec City used an electric shock gun (taser) on a 9 year old last Sunday when he was walking home with two knives. According to what is reported in the media, '' the police did not know that the target was nine years old. By his physical appearance, he seemed a bit older,"said the police. 'And they add a layer by saying '' the taser has no indication about the age '' and '' the electric discharge was cut off after two seconds rather than the five seconds usually necessary. ''
Different kinds of pistols
There are a variety of electric shock guns: the classic Taser, which is sold at different levels of voltages; The Shocker is selling in different forms and sends an electrical discharge between 2,000,000 and 3,500,000 volts; the Iphone Taser sends a discharge between 2,400,000 and 5,000,000 volts (it is a phone ...); Taser flashlight 2,000,000 volts; Taser ring 2,000,000 volts; the brass knuckles Taser 2,000,000 volts; Taser baton 800 000 volts and there is even a special category for women with a pink Taser, or even in the form of lipstick !! And this is just to name a few of them .... Here in Montreal, the SPVM uses a Taser X2 which inflict a 2000 volts shock. Information is missing as to what kind of gun taser the SPVQ uses but we think that is probably the same model as the SPVM. A mandatory 3-day training is given to the police academy to teach cops to use this deadly tool... 3 days !!!! 3 days of training to have a deadly weapon in the hands is completely ABERRANT.
Numbers
In Quebec City, the SPVQ has 44 Tasers in total; in Montreal SPVM has 75, Toronto has 600, 400 in Ottawa,200 in Vancouver, 168 in Calgary, 2700 in New York and 1400 in Chicago! The number of use for Quebec is 35 in 2012, 32 in 2013, 25 in 2014 and 47 in 2015. On the side of Montreal, the SPVM cops would have used the gun 32 times between 2008 and 2010, 34 times in 2013, 61 times in 2014 and 82 times in 2015! We can see that Taser use is becoming more common by our militarized executioners. Year by year more of these machines come under artillery of cops.

The Taser, a ''Non lethal weapon'' ?

The various police services defend themselves saying that the electric shock gun is a non-lethal weapon. Maybe they manage to fool some people with that crap, but the truth and reality is other than what they claim !! The Taser kills! It is indisputable! And especially if the person receiving a discharge of that kind has a health problem at the cardiac level or in the lungs, it is virtually guaranteed death. As an Amnesty International report, there have been over 500 deaths by tasers in North America since its creation.Quilem Registe was killed by Tasers in Montreal in 2007 after receiving 6 electric shocks in less than a minute (or the equivalent of 300,000 volts); Robert Dziekanski died on October 14 2007 at the Vancouver International Airport, after receiving two shocks of 50,000 volts from a taser; Donald Menard suffered the same fate in November 2013, with no less than 15 electric shocks paralyzing the nervous system; Aron Firman died in 2010 in Collingwood, Ontario; In March 2009, United States, a 15 year old boy died from a 50,000-volt discharge; In August 2013 Miami, a 18 year old died in hospital after a receving a Taser discharge; In February 2015, still in the United States, an 37 years old inmate died of respiratory arrest after receiving several electrical discharges.

500 deaths, this sad list could continue for several pages, but the goal today is to denounce the use of the Taser that the SPVQ applied to a 9 year old boy. This is an outrageous lack of judgment by the cops. Police are still defending themselves saying that the Taser is a good alternative to the gun. But what we want is not an alternative; what we want is the FULL disarmament of the police; what we want is to completely stop the militarization of police forces; what we want is to stop police impunity. The whole story would have had a different turn if the cops were already better trained when they find themselves in front of a person in crisis (regardless of age), and if the cops had no weapons on them. Stéphane Berthomet, former cop of France, went to Montreal as an 'expert in police operation' recounts in his book 'investigating police', that he already faces armed people in crisis with a knife and the cops manage to control these kind of people with a towel and that's all!

Think about that the next time the police gets out the argument that the Taser is not a lethal weapon

COBP

(1)http://www.lapresse.ca/le-soleil/justice-et-faits-divers/201610/26/01-5034544-le-spvq-utilise-le-taser-sur-un-enfant-de-neuf-ans.php

(2)http://www.bombe-lacrymogene.fr/7-taser-shocker-matraque-electrique

AVIS À LA COMMUNAUTÉ - Merci de partager largement

Préparé par des membres d'Outrage au tribunal: Clinique juridique par et pour les militant.e.s

Concernant la prise d'empreintes digitales et des photographies pour des infractions punissables par procédure sommaire.

[The English version of this community advisory is available here:...

Voici un tableau (en pièce jointe) produit par le Commissaire à la déontologie policière suite à une demande d’accès à l’information, portant sur les décisions rendues par le Comité à l’endroit d’un total de 175 demandes d’excuse formulées par des policiers du SPVM depuis l’entrée en vigueur des articles 255.1 à 255.11 de la Loi sur la police, en 2006.
 
Ce tableau nous apprend que...

(English below)

PANDACTI0N II : EN COUR D’APPEL CONTRE P-6

Gagner sur le masque en Cour supérieure, c’était bien, mais le jugement sur l’itinéraire reste insatisfaisant. L’obligation de le donner s’applique toujours aux manifestations qui ne sont pas spontanées, et la juge Masse a défini les manifestations spontanées de manière extrêmement restrictive....

il y a quelques années nous avions fait part de notre lutte et notre plainte suite à un 'kettling' ou enfermement de manifestants ,qui avait eu lieu place Bellecour,à LYON ,France ,en octobre 2010 pendant le mouvement social contre la réforme des retraites.
Notre plainte est toujours instruite à Lyon.Alors que cette technique policière se développe de plus en plus ,en particulier contre...

Montréal Noir et les familles de personnes tuées par la police rejettent le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)

Le collectif Montréal Noir et la Coalition Justice pour les Victimes de Bavures Policières rejettent la constitution du Bureau des Enquêtes Indépendantes (BEI), qui entre en fonction aujourd'hui. Le fait que le BEI est composé d'anciens policiers et ex-employés de la...

La Cour supérieure porte un nouveau coup au règlement P-6. Dans un nouveau jugement rendu le 22 juin, l'instance juridique invalide en partie deux nouvelles dispositions du Règlement sur la prévention des troubles de la paix, de la sécurité et de l'ordre public, et sur l'utilisation du domaine public, soulignant leur caractère inconstitutionnel.

La première porte sur celle interdisant...

Vit-on dans un État policier? La question peut paraître étrange dans une démocratie où personne n’est emprisonné pour ses convictions. Mais si on se base sur certains critères, il y aurait lieu de rester vigilant, affirment plusieurs militants. État des lieux.

Surveillance
À Montréal, le nombre de caméras de surveillance sur le domaine public a...

Justice pour Brandon Maurice! La lutte continue!

Le samedi 14 mai a eu lieu une longue marche entre Maniwaki et Messines, passant à travers la réserve de Kitigan Zibi, pour rendre hommage à Brandon Maurice, 6 mois après son meurtre par la SQ et deux jours avant ce qui aurait été son anniversaire de 18 ans. La famille a organisé pour l'occasion une marche de 12 km, se terminant à leur...

Jimmy témoigne sur la mort de Jean-Pierre Bony

La mort d’André Benjamin, abattu lors d’une intervention du Service de police de la Ville de Montréal, a ramené dans l’actualité le rapport du coroner Malouin sur le décès d’Alain Magloire, lui aussi tombé sous les balles de policiers montréalais. La CRAP choisi donc ce moment pour réagir non seulement au rapport du coroner Malouin, lequel contient malheureusement certaines erreurs, mais aussi...

Syndiquer le contenu