Grève des étudiant-e-s du Québec de 2012

  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.
  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.

Arrestations lors du Printemps érable - Dépôt de 2 recours collectifs contre la Ville

28 Février 2014

Retour sur le Printemps érable, deux ans plus tard, il y a des manifestants qui n'ont toujours pas digéré leur arrestation à Montréal.

TVA Nouvelles a appris que deux nouveaux recours collectifs ont été déposés ce matin contre la Ville.

«On cherche à obtenir un dédommagement pour 250 personnes qui ont été arrêtées et détenues le 20 mai 2012 de manière arbitraire et illégale. Des personnes auraient été menottées et détenues toute la nuit en vertu de l'application d'un règlement municipal. Ça va à l'encontre de beaucoup de leurs droits», a déploré l'avocat Marc Chétrit qui représente les requérants derrière ces deux nouvelles demandes de recours collectifs.

Des manifestants contre le Plan Nord plaident coupable

28 Janvier 2014

Quatre étudiants qui avaient participé à la violente manifestation contre le Plan Nord, le 20 avril 2012, ont plaidé coupable à différentes accusations et ont obtenu des absolutions assorties de dons à faire, ce matin au palais de justice de Montréal. L'un d'entre eux devra payer 400 $ à une banque.

Jean-Luc Déziel, un étudiant en physique, et Nicolas Redmond, qui termine un cours de technologue, ont plaidé coupable à une accusation d'attroupement illégal. Ils ont obtenu une absolution inconditionnelle et devront faire chacun un don de 300 $ à des organismes, dont Équiterre.

Colloque – Un Printemps rouge et noir. Regards croisés sur la grève étudiante de 2012

lieu: UQAM salle à confirmer

À l'occasion de la sortie de l'ouvrage collectif dirigé par Marcos Ancelovici et Francis Dupuis-Déri « Un Printemps rouge et noir. Regards croisés sur la grève étudiante de 2012 » (Écosociété), les auteur.e.s se réuniront lors d'un colloque le vendredi 14 février afin d'échanger sur les divers sujets abordés dans le livre. Le colloque aura lieu à l'UQÀM, salle à confirmer.

La journée se terminera par un 5 à 7 pour célébrer le lancement du livre.

À propos du livre :

Un étudiant est condamné à payer 4000 $ pour l'organisation d'une manifestation en 2012 (art. 500.1 du CSR)

21 Janvier 2014

SHERBROOKE - L'amende de 3765 $ imposée à un ancien étudiant de Sherbrooke a été qualifiée de «message politique clair» et risque de dissuader la mobilisation et la contestation citoyenne, croit le Comité des arrêtés de Sherbrooke.

Dans une décision rendue le 16 janvier, le juge Alain Boisvert, de la cour municipale de Sherbrooke, a imposé à Nicolas Lachance-Barbeau la plus imposante amende émise jusqu'ici pour les tensions du printemps étudiant 2012.

L'ancien étudiant, qui travaille aujourd'hui dans le milieu communautaire, a été accusé d'avoir organisé une manifestation et d'avoir «occupé la chaussée». (Pour une manif le 17 avril 2012 - Note du COBP)

Requête en arrêt des procédures pour délais déraisonnable contre l'article 500.1 du CSR à Québec

17 Janvier 2014

Manifestations étudiantes: l'abandon des procédures réclamé à Québec

Publié le 15 janvier 2014 à 13h01 | Mis à jour le 15 janvier 2014 à 17h36

Annie Mathieu
Le Soleil

(Québec) Près de deux ans après les manifestations étudiantes, les personnes arrêtées à Québec en vertu d'une soi-disant infraction au Code de la route ne savent toujours pas si elles devront payer leur amende de 500 $. En raison de ce retard, celles qui ont participé à la manifestation féministe du 27 avril 2012 demandent à la cour municipale que la Ville de Québec abandonne les procédures.

Carré rouge: l'ASSE conteste la demande de brevet d'un homme d'affaires

16 Janvier 2014

(Québec) L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) conteste la demande de brevet qui a été déposée par un homme d'affaires de Longueuil pour le carré rouge, symbole qui a pris toute la place lors de la grève étudiante de 2012.

Il y a quelques mois, Raymond Drapeau a déposé une requête officielle en ce sens à l'Office de la propriété intellectuelle du Canada. L'homme d'affaires est derrière le site Internet Carrerougesolidarite.ca, qui fait dans la vente de produits mettant en vedette le carré rouge.

En entrevue avec Le Soleil, le porte-parole de l'ASSE, Justin Arcand, a expliqué qu'il serait tout à fait paradoxal que le carré rouge permette à un individu de s'enrichir, alors qu'il était le symbole d'une plus grande justice sociale.

Balles de plastique: une arme "non létale" qui blesse et tue... La SQ poursuivie par une étudiante blessée à Victoriaville

15 Janvier 2014

Les armes intermédiaires d’impact à projectiles
10 janvier 2014
par Moïse Marcoux-Chabot

Les balles de plastique et autres armes intermédiaires d'impact à projectiles ont une histoire de plus de 25 ans au Québec, souvent caractérisée par l'oubli et le déni. Leur usage à Victoriaville le 4 mai 2012 a été particulièrement controversé mais n'a pas encore fait l'objet d'une enquête indépendante. Ceci est le troisième article d'une série sur le sujet:

1. Victoriaville: les balles de plastique sont identifiées
2. Après Victoriaville: le déni de la SQ
3. Les armes intermédiaires d'impact à projectiles
4. À venir

Une étudiante blessée à Victoriaville poursuit la Sûreté du Québec

Vigile de solidarité avec les arrêtéEs de l'occupation du Cégep du Vieux Montréal

au palais de justice (1, rue Notre-Dame Est) Entre les métros Champs-de-Mars et Places d'armes)

Lundi prochain, les majeurs arrêtéEs pendant l'occupation du CVM le 16 février 2012 recevront leur sentence.

La décision d'occuper le Cégep a été prise face au mépris de l'administration du Vieux. Pendant les négociations des modalités de la grève, l'administration a choisi de prendre une «pause pour aller souper». Ils et elles ne sont jamais revenuEs et ont mis le Cégep en lock-out, affichant leur manque de respect de la démocratie étudiante et souhaitant par le fait même casser la grève.

Transcription de l'acquittement d'une manifestante face à l'article 500.1 du CSR!

20 Décembre 2013

Devant la Cour Municipale de Montréal, le 23 septembre 2013

Une cause concernant l’application de l’article 500.1 C.S.R.
Une transcription non-officielle réalisée par Jean Chevrier

DOSSIER : 753 292 702
****************************

La juge Asseraf :  Y’a pas de problème. Donc … en attendant on va suspendre donc dans Magagneno et on va … est-ce qu’y a madame Lacombe-Cabana ?

Le procureur Bourgeois : Madame Lacombe est présente. Veuillez-vous asseoir à gauche ? 

La juge Asseraf :  Bonjour … Oui oui, oui. Venez avec nous parce que ce sera votre place. Alors … , bonjour…

Madame Cabana-Lacombe : Allo.

Syndiquer le contenu