Grève des étudiant-e-s du Québec de 2012

  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.
  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.

Bombes fumigènes: les accusés pourront prendre le métro

13 Décembre 2013

Les quatre étudiants accusés d'avoir mis des bombes fumigènes dans le métro le 10 mai 2012, pendant la crise étudiante, pourront désormais prendre le métro.

Conflit étudiant: des profs en colère en raison du procès d’un des leurs

05 Décembre 2013

Des membres et sympathisants de Profs contre la hausse et Mères en colère mèneront une action jeudi devant le Palais de Justice de Saint-Jérôme pour protester contre le procès d’Hadi Qaderi, professeur au Cégep Maisonneuve.

M. Qaderi a été arrêté le 15 mai 2012 devant le collège Lionel-Groulx, alors qu’il prenait part à une chaîne humaine empêchant des policiers de la Sûreté du Québec de progresser jusqu’à l’établissement et de disperser un attroupement déclaré illégal constitué de «carrés rouges». Il connaîtra sa sentence jeudi, après avoir été reconnu coupable de méfait et d’entrave au travail des policiers.

Cégep du Vieux Montréal: un premier accusé plaide coupable

04 Décembre 2013

Félix Medawar Bouchard n'était pas certain d'avoir bien compris en sortant de la salle d'audience, hier matin. Mais il pouvait se réjouir. Il venait de bénéficier d'une absolution inconditionnelle, après avoir admis son implication dans l'occupation illégale du cégep du Vieux Montréal.

Les incidents se sont produits dans la nuit du 16 au 17 février 2012, aux balbutiements de la crise étudiante. Des élèves avaient refusé d'évacuer le cégep, et des dommages de 24 000 $ avaient été causés à l'établissement.

L'élève Félix Medawar Bouchard est le premier accusé majeur à régler son dossier dans la foulée de l'événement . Il a plaidé coupable à des accusations d'attroupement illégal, de méfait et d'entrave. Vingt-huit autres accusés majeurs attendent d'être jugés.

Printemps érable: 18 mois de probation pour un jeune pirate informatique

28 Novembre 2013

Le jeune Montréalais qui a participé aux attaques informatiques de sites du gouvernement du Québec lors de la crise étudiante, au printemps 2012, a reçu mercredi une sentence de 18 mois de probation.

Le pirate informatique n'avait que 12 ans lorsqu'il a participé à la campagne «Opération Québec» qui avait été orchestrée par le groupe Anonymous, au printemps 2012.

Plusieurs sites avaient été visés. Dans certains cas, un message d'erreur apparaissait, dans d'autres les pages d'accueil étaient modifiées. Le jeune homme — dont l'identité ne peut être dévoilée — avait également réussi à saisir des données et à les échanger.

Le «carré rouge» pourrait devenir une marque

26 Novembre 2013

Après avoir été reproduit des milliers de fois à coups de ciseaux dans une pièce de feutrine, le fameux carré rouge des manifestations étudiantes des dernières années pourrait bien être monopolisé par un détaillant de vêtements.

Raymond Drapeau, de Longueuil, a déposé une demande d'enregistrement de marque de commerce à l'Office de la propriété intellectuelle du Canada pour un «carré rouge avec épingle dorée». Le dessin accompagnant la demande laisse peu de place au doute: il s'agit bien du symbole utilisé par les militants qui s'opposaient à la hausse des droits de scolarité.

L'article 500.1 du Code de la Sécurité Routière frappe encore à Alma! Mise à jour de la compilation des arrestations pour 500.1 au Québec (2011-2013)

24 Novembre 2013

Le 16 novembre dernier, la SQ a arrêté une quinzaine de personnes qui participaient à une manif étudiante contre l'austérité à Alma, au Saguenay-Lac-St-Jean.(1) Les manifestantEs, qui venaient des CEGEPs d'Alma et de St-Félicien, auraient dévié du trajet qu'ils avaient fourni à la police et bloqué le Pont Carcajou pendant « plusieurs minutes » autour de 15h.(2)
Le Journal de Québec se permet de faire la morale aux personnes arrêtées, qui ont reçu des contraventions de 500$, disant qu'ils « ont appris à leurs dépens ce qu'il en coûte de jouer au chat et à la souris avec les policiers, puis bloquer la circulation ». Ce soi-disant journal en rajoute en affirmant que les agents de la SQ ont « perdu patience » quand ils ont bloqué le pont et qu'ils « n'ont pas eu le choix de sévir »...(3)

Un groupe de casseurs responsable des débordements à Victoriaville, selon la SQ

22 Novembre 2013

La Sûreté du Québec (SQ) affirme que les débordements à la manifestation du 4 mai 2012 à Victoriaville, lors du conseil général du Parti libéral, ont été causés par un petit groupe de casseurs bien organisé.

Selon le directeur général adjoint de la SQ, Marcel Savard, qui témoignait devant la commission Ménard sur les évènements du printemps 2012, le groupe d'environ 70 personnes masquées et armées de projectiles a fait déraper la manifestation en quelques minutes seulement.

La manifestation de Victoriaville a été la plus violente du printemps étudiant. Elle a fait des dizaines de blessés chez les manifestants, dont trois gravement, et 11 blessés chez les policiers.

Entrevue du COBP sur le rassemblement pour Donald Ménard (et de la CLAC sur les procès politiques)

21 Novembre 2013

Entrevue de François du COBP à "Mais, l'émission" (CISM 89,3FM) ce jeudi 21 novembre 2013 sur la mort de Donald Ménard aux mains d'agents du SPVM et le rassemblement organisé par le COBP le 25 novembre.

En prime! Écouter aussi l'entrevue de Sandy de la CLAC sur les procès de manifestantEs et l'organisation de la défense.

Printemps érable: Dominique Laliberté témoigne

21 Novembre 2013

Blessée à la mâchoire lors de la manifestation étudiante de Victoriaville, le 4 mai 2012, Dominique Laliberté revient sur l'entretien qu'elle a eu avec les policiers après l'incident.

Syndiquer le contenu