Taser

<p>Taser : l’arme anti-bavure ?</p>

<p>Le taser X 26 équipe déjà 350 000 policiers dans 45 pays. Il s’agit d’un pistolet équipé de deux fils électriques munis de chacun d’une électrode qui propulse une décharge de 50 000 volts dans le corps du suspect, provoquant une paralysie musculaire d’une trentaine de secondes et une douleur intense. Le X 26 est sensé remplacé l’arme à feu, évitant ainsi des décès.</p>

<p>Le siège de la Société Taser International et l’usine sont basés à Phoenix en Arizona. L’architecture du lieu est tout ce qu’il y de plus high tech, ambiance futuriste type « Minority Report ». Tom et Rick Smith, fondateurs de la société, affirment que Taser est là « pour changer le monde ».</p>

<p>Aux Etats Unis et au Canada où l’arme est accrochée à la ceinture des policiers depuis 7 ans, de nombreux abus ont été commis au sein de la police, utilisant le pistolet électrique pour faire obéir des citoyens inoffensifs. Plusieurs vidéos ont été prises, montrant notamment une patrouille de police de l’Utah « taserisant » un automobiliste ni armé, ni agressif, mais qui refusait simplement de signer une contravention. L’homme a reçu une décharge de 50 000 volts. Plus grave encore, l’histoire de ce passager polonais dont la vidéo circule sur le net. A l’aéroport de Vancouver l’homme est décédé, devant l’objectif de la caméra, juste après avoir été électrocuté.</p>

<p>De plus en plus de décès suite à une décharge de Taser font la une des journaux. De nombreux cas d’accidents seraient liés à l’emploi du Taser. Depuis sa mise en circulation en 2001, Amnesty International dénombre 18 décès, rien qu’au Canada, et près de 300 dans toute l’Amérique du Nord, suite à son utilisation.</p>

Justice pour Alain Magloire, encore une victime du SPVM et des méthodes de la police au Québec

Pages

Subscribe to RSS - Taser