Taser

  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.
  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.

Taser : l’arme anti-bavure ?

Le taser X 26 équipe déjà 350 000 policiers dans 45 pays. Il s’agit d’un pistolet équipé de deux fils électriques munis de chacun d’une électrode qui propulse une décharge de 50 000 volts dans le corps du suspect, provoquant une paralysie musculaire d’une trentaine de secondes et une douleur intense. Le X 26 est sensé remplacé l’arme à feu, évitant ainsi des décès.

Le siège de la Société Taser International et l’usine sont basés à Phoenix en Arizona. L’architecture du lieu est tout ce qu’il y de plus high tech, ambiance futuriste type « Minority Report ». Tom et Rick Smith, fondateurs de la société, affirment que Taser est là « pour changer le monde ».

Aux Etats Unis et au Canada où l’arme est accrochée à la ceinture des policiers depuis 7 ans, de nombreux abus ont été commis au sein de la police, utilisant le pistolet électrique pour faire obéir des citoyens inoffensifs. Plusieurs vidéos ont été prises, montrant notamment une patrouille de police de l’Utah « taserisant » un automobiliste ni armé, ni agressif, mais qui refusait simplement de signer une contravention. L’homme a reçu une décharge de 50 000 volts. Plus grave encore, l’histoire de ce passager polonais dont la vidéo circule sur le net. A l’aéroport de Vancouver l’homme est décédé, devant l’objectif de la caméra, juste après avoir été électrocuté.

De plus en plus de décès suite à une décharge de Taser font la une des journaux. De nombreux cas d’accidents seraient liés à l’emploi du Taser. Depuis sa mise en circulation en 2001, Amnesty International dénombre 18 décès, rien qu’au Canada, et près de 300 dans toute l’Amérique du Nord, suite à son utilisation.

Tué par un pistolet à impulsion électrique

06 Juin 2014

BURNABY, Colombie-Britannique – Un homme est mort, mercredi, à Burnaby, en Colombie-Britannique, après avoir reçu une décharge d’un pistolet à impulsion électrique lors de son arrestation par la GRC.

Lien MERDIA:
http://www.journaldemontreal.com/2014/06/05/tue-par-un-pistolet-a-impuls...

Justice pour Alain Magloire, encore une victime du SPVM et des méthodes de la police au Québec

04 Février 2014

On connaît maintenant l'identité de la dernière victime en date du SPVM: Alain Magloire, 41 ans. Il avait des problèmes de santé mentale et était itinérant. Il était en crise. Il aurait eu un marteau en main. Le SPVM a été appelé et a utilisé les "outils" à sa disposition: poivre de cayenne, foncer dessus avec leur voiture, puis 4 balles. Ils auraient appelé pour avoir des Tasers qui ne sont pas arrivés à temps. Certains, dont l'ex-flic Stéphane Berthomet qui exprime souvent des critique intéressantes de la police, en profitent pour réclamer une fois de plus que tous les agents du SPVM soient munis de Tasers.

À Dallas, la police utilise un Taser avant de menotter un enfant de 7 ans

23 Mai 2017

L'image a particulièrement choqué. Selon les policiers, l'usage des menottes avait pour but de "contenir" le petit garçon, souffrant de problèmes mentaux.

Les violences policières n'épargnent-elles personne? C'est en tout cas ce que semble démontrer le cas de Yosio Lopez, 7 ans, qui souffre de troubles du déficit de l'attention et d'hyperactivité. Mardi 9 mai, en pleine crise, la police locale de Dallas, au Texas, n'a pas hésité à faire usage d'un pistolet à impulsion électrique et à lui passer les menottes "pour le contenir", alors qu'il se frappait la tête contre un mur de la salle de classe.

Taser Will Use Police Body Camera Videos “to Anticipate Criminal Activity”

03 Mai 2017

When civil liberties advocates discuss the dangers of new policing technologies, they often point to sci-fi films like “RoboCop” and “Minority Report” as cautionary tales. In “RoboCop,” a massive corporation purchases Detroit’s entire police department. After one of its officers gets fatally shot on duty, the company sees an opportunity to save on labor costs by reanimating the officer’s body with sleek weapons, predictive analytics, facial recognition, and the ability to record and transmit live video.

Le fabricant du Taser change de nom pour se refaire une image

10 Avril 2017

Devenir un nom commun est généralement considéré comme une consécration pour une marque. De Frigidaire à Kärcher en passant par Bic ou Mobylette, les exemples sont légion. Mais, parfois, certaines sociétés veulent, au contraire, prendre leurs distances avec leur produit-phare, qui peut devenir, au fil du temps, un handicap. C’est le cas de Taser International, devenu Axon depuis jeudi 6 avril.

Sergeant who Tasered dying Sammy Yatim faces misconduct charge

02 Avril 2017

Nearly four years after Sammy Yatim was shot eight times on an empty streetcar, Ontario’s police watchdog has ordered that a misconduct charge be laid against the veteran Toronto police sergeant who Tasered the 18-year-old as he lay dying, the Star has learned.

Sgt. Dusan Dan Pravica — who within 33 seconds of the shooting climbed aboard the streetcar and Tasered Yatim — used “unnecessary force,” “failed to assess the totality of the circumstances,” and “acted in haste,” according to an investigation by the Office of the Independent Police Review Director (OIPRD), completed earlier this month.

Man, 31, dies after Toronto police use stun gun on him

10 Novembre 2016

The province's civilian police watchdog is investigating after a 31-year-old Toronto man died after an "interaction" with Toronto police involving a conducted energy weapon in a quiet neighbourhood in the city's west end.

It began after police received a 911 call from a home on Sagres Crescent in the St. Clair Avenue and Old Weston Road Area on Friday afternoon, Special Investigations Unit spokesperson Jason Gennaro told reporters Friday.

Le Taser tue! Un poing c'est tout! / The Taser, a ''Non lethal weapon'' ?

28 Octobre 2016

English below

Nous apprenions mardi que le Service de Police de la Ville de Québec (SPVQ) a utilisé un pistolet à décharge électrique (Taser) sur un enfant de 9 ans dimanche dernier lorsque ce dernier aurait été en crise et se promenait dans la maison avec deux couteaux. Selon ce qui est rapporté dans les médias, ‘’ au moment de tirer, les policiers ne savaient pas que la cible était âgée de neuf ans. Par son apparence physique, elle pouvait paraître un peu plus vieille, indique la police’’. Et ils en rajoutent une couche en disant ‘’ qu'il n'y a pas de contre-indication du pistolet en vertu de l'âge’’ et que ‘’ la décharge électrique a été coupée après deux secondes plutôt que les cinq secondes habituellement nécessaires.’’(1)

Le SPVQ utilise le Taser sur un enfant de neuf ans

26 Octobre 2016

La police de Québec a utilisé un pistolet à impulsion électrique pour maîtriser un enfant de neuf ans en crise.

L'événement est survenu dimanche soir dans une résidence de Québec. Les policiers sont intervenus à la demande de la mère qui craignait pour la sécurité des autres personnes présentes dans la maison.

«L'enfant avait dans les mains un couteau de boucherie d'environ 10 pouces et un autre de 6 pouces, dentelés. Il y avait de multiples trous dans les murs», raconte l'agent Pierre Poirier.

Une fois sur place, les policiers ont tenté dans un premier temps de raisonner l'enfant, en vain. «Il a refermé la porte d'entrée et donnait des coups dans les vitres de la maison avec les couteaux», ajoute le porte-parole du SPVQ.

Trois fois plus de Taser au SPVQ

22 Septembre 2016

(Québec) La police de Québec fera passer d'une dizaine à 33 d'ici l'an prochain le nombre de pistolets à impulsion électrique disponibles pour les patrouilleurs. Au terme du redéploiement, près du cinquième de l'effectif utilisera ce type d'arme intermédiaire, jugé efficace pour désamorcer des situations de crise.

Syndiquer le contenu