Lettre ouverte

  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.
  • warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.

« Plus qu’ils coupent, plus qu’ils mettent de flics »

03 Janvier 2016

« Plus qu’ils coupent, plus qu’ils mettent de flics » ; un slogan bien connu des manifestations des dernières années. À l’aube de 2015, cette simple phrase prend tout son sens. Alors que des groupes de toute sorte se mobilisent pour lutter contre les mesures d’austérité imposées depuis les dernières années à tous les services publics, il en est un qui, au contraire, prend de l’ampleur.

Entre 2004 et 2013, le budget annuel du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a augmenté de plus de 241 millions (document budgétaire 2004, 2013 SPVM). De 2004 à 2013, c’est 634 policiers de plus sur le territoire montréalais qui étaient autorisés (rapports annuels 2004, 2013 SPVM).

Lettre ouverte à la ministre de la Sécurité publique au sujet du Bureau des enquêtes indépendantes

20 Juin 2015

Madame la Ministre,

Au cours des derniers mois, plus de 40 organisations de la société civile québécoise ont répondu à la campagne de lettres lancée par la Ligue des droits et libertés (LDL) et vous ont fait part de leurs inquiétudes à propos des règlements à venir concernant la mise en place du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) sur la police. La liste apparaît ci-dessous.

Ces inquiétudes étaient de deux ordres : le contenu des éventuels projets de règlements ainsi que la crainte qu’ils ne soient adoptés en catimini, sans réelle consultation, comme ce fut le cas l’an dernier pour un premier règlement. Celui-ci portait sur la procédure de sélection et sur la formation des enquêteurs du BEI et fut adopté au beau milieu de l’été, sans tambour ni trompette!

Pour une surveillance continue et indépendante des opérations policières québécoises

10 Novembre 2016

« Le contrôle interne des corps policiers n’est pas suffisamment rigoureux pour prévenir les abus. L’explication la plus communément avancée de cette carence est la grande solidarité de groupe qui lie les policiers entre eux. »

« L’un suivait les ordres, l’autre les donnait en s’estimant cautionné par ses supérieurs et ces derniers plaident l’ignorance de ce qui se passait. »

L’action de la police

04 Novembre 2016

Comme ça, le Service de police de la Ville de Montréal a espionné un chroniqueur bien connu de La Presse.

Oui, la conduite du SPVM mérite d’être dénoncée haut et fort. Mais il y a quelque chose de révélateur dans le fait que des membres de la classe politique, tous ordres de gouvernement confondus, s’indignent tour à tour comme s’ils tombaient collectivement des nues. Comme si ces décideurs ignoraient que nous vivons dans une société où la police fait bien souvent comme bon lui semble, sans trop se soucier des lois et règlements censés encadrer ses opérations.

Pluie de critiques envers le Bureau des enquêtes indépendantes

23 Octobre 2016

La septième vigile annuelle de la coalition Justice pour les victimes de bavures policières a eu lieu samedi devant les bureaux de la Fraternité des policiers et policières, dans le Plateau Mont-Royal.

L’événement, qui commémore la mémoire des personnes décédées lors d’interventions policières, a été l’occasion pour plusieurs militants de dénoncer les lacunes du nouveau Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

En activité depuis le 27 juin dernier, le BEI a pour mandat d’enquêter sur le travail des policiers impliqués dans des événements où des citoyens sont tués ou blessés.

Or, l’organisme est loin d’être un modèle d’indépendance selon Alexandre Popovic, porte-parole de la coalition contre la répression et les abus policiers.

Un «accident» évitable?

17 Octobre 2014

(Québec) Le système de freinage ABS de la voiture-patrouille qui a percuté mortellement un cycliste le mois dernier dans le quartier Saint-Roch était défectueux, semble-t-il. Est-ce que ceci explique pour autant cela? Bien sûr que non.

Les détails dévoilés jeudi par le collègue Matthieu Boivin ne permettent pas d'attribuer la collision au problème des freins ABS, du moins jusqu'à maintenant. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) tentent toujours de déterminer si la défectuosité pourrait avoir fait en sorte d'allonger la distance de freinage du véhicule.

lettre d'un étudiant anarchiste a qui veux bien la lire!

24 Juin 2014

La lettre de Gabriel Nadeau-Dubois (disponible ici : http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201406/19/01-4777384-lettre-...) m’a encouragé à réfléchir sur les récentes actions des policiers et policières du SPVM. Cette réflexion m’aura poussé à verbaliser un sentiment de malaise face à la vision des forces policières prenant la rue, cet instrument de contestation qui m’est si cher.

Lettre d'un étudiant aux policiers qui manifestent

20 Juin 2014

Chers policiers du SPVM,

Je vous écris, car pour la première fois depuis 2012, je pense que nous pouvons peut-être nous comprendre.

Il y a deux ans, les étudiants répétaient sur toutes les tribunes que leur lutte dépassait la stricte question des droits de scolarité, que leur combat contre l'austérité budgétaire était aussi celui des travailleurs et de la classe moyenne. Au lieu de nous entendre, vous nous avez brutalisés et humiliés. C'est avec « vos taxes », répétiez-vous, qu'on payait nos études. Nous étions des « privilégiés », des « enfants gâtés ». La ligne dure du gouvernement semblait vous plaire, vous qui avez blessé et arrêté sans discernement des milliers de citoyens. Même Amnistie internationale vous a blâmé pour ces comportements, c'est dire.

Quand la liberté fait peur…

18 Mai 2014

L’enterrement illico du rapport Ménard sur le Printemps érable par le nouveau gouvernement Couillard était écrit dans le ciel. Et ce pour trois raisons.

Primo, parce que le rapport était en effet une commande politique partisane du gouvernement Marois. Secundo, parce que contrairement à ce qui aurait dû être fait, la «commission» présidée par l’ex-ministre péquiste Serge Ménard n’avait rien, mais rien du tout, d’une véritable commission d’enquête avec pleins pouvoirs. Les policiers suivent les ordres de leurs supérieurs. Quels furent ces ordres et à quelles fins furent-ils donnés? Il aurait été là, le véritable objet d’une enquête indépendante.

La répression de la répression

28 Avril 2014

« Le langage reflète les contrôles, mais surtout il devient lui-même un instrument de contrôle et cela au moment même où il ne transmet pas des ordres mais simplement de l’information… »

‒ Herbert Marcuse, L’homme unidimentionnel, 1964.

La répression policière n’existe pas. Il suffit de lire les journaux des dernières semaines pour le constater. Comme nous vous savons fort occupés à profiter de l’hiver qui généreusement se prolonge en grisaille, nous avons analysé pour vous quelque 500 articles traitants de « répression » qui ont été publiés au Québec dans les deux derniers mois. *

Syndiquer le contenu