Montreal

Elle marchait un peu trop vite

(témoignage provenant de cet article de presse : http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2011/02/20110202-110607.html)

Je suis étudiante à l’UQAM, je sortais d’un cours et je marchais sur la rue Saint-Denis, a-t-elle expliqué. J’ai voulu traverser la rue Laurier. J’étais pressée. La lumière était verte, alors j’y suis allée, mais j’ai marché vite afin de ne pas arriver de l’autre côté au moment où la lumière serait rouge.»

C’est alors qu’une policière l’a interpellée. «Elle m’a dit: "avez-vous vu à quelle vitesse vous avez traversé?" Je ne comprenais pas de quoi elle m’accusait. Elle m’a demandé de lui donner une carte d’identité, ce que j’ai refusé de faire parce que je n’avais pas enfreint la loi. C’est là qu’elle m’a attrapé les mains.»

STM finest

An English-speaking man who looks much younger than his age, Mr. V., then in his 50s, was on his way home from work when the incident occurred. He arrived at Lionel Groulx metro station close to midnight and was hurrying to catch his bus when he heard a voice mumble something in French. Mr. V., whose French is limited, did not realize that he had been addressed by an inspector of the Montreal Transit Authority (MTA), so he kept walking. He was then grabbed by the inspector and, within seconds, six other inspectors arrived and pushed him violently to a corner in the station. Although he displayed no resistance, the inspectors violently arrested Mr. V., handcuffed him, and dragged him into a closed room without informing him of the reason for his arrest.

Violence gratuite du SPVM à l'encontre de manifestants contre la hausse des frais de scolarité

Date de l'événement: 

27 Janvier 2012

Une fois le micro bien rangé et les journalistes des médias corporatifs sur le chemin de leur prochaine nouvelle, un article fait état de "quelques bousculades entre policiers et manifestants".

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201201/27/0...

La violence policière de cette journée était en voie de passer, une fois de plus, dans le beurre. Mais un journaliste indépendant était présent aussi et a capté ces images. Une fois sur youtube, le vidéo a été visionnée par des milliers d'internaute et BOOM, c'est l'indignation. Le SPVM est sur le coup, les gens gueulent et la journaliste en question change de version des faits.

Pages

Subscribe to RSS - Montreal