A13: le capitaine de la SQ, aussi courtier, avait déjà eu un avis disciplinaire

Le capitaine de la Sûreté du Québec qui était chez le notaire durant son quart de travail, au début de la récente tempête de neige, et qui fait maintenant l'objet d'une enquête interne pour les lacunes de son intervention sur l'autoroute 13 avait déjà reçu un avis disciplinaire parce qu'il consacrait trop de temps à ses activités lucratives dans le secteur privé, parfois même avec le matériel de la police, a appris La Presse. À Québec, le gouvernement songe maintenant à modifier la loi pour éviter que de telles situations ne se reproduisent.

La Presse révélait plus tôt cette semaine que le capitaine Michel Lapointe, l'officier d'opérations pour la région autoroutière du Grand Montréal, était chez le notaire pour signer des documents relatifs à son entreprise de gestion immobilière vers 16 h 30, le 14 mars, alors que la situation se dégradait sérieusement sur le réseau routier. Les occupants d'environ 300 véhicules s'étaient ensuite retrouvés pris au piège toute la nuit sur l'autoroute.