Ado abattu par un policier: le danger venait-il du policier ou du conducteur ?

Le policier Éric Deslauriers n'était pas justifié d'utiliser son arme à feu dans le stationnement d'une polyvalente de Sainte-Adèle, le 22 janvier 2014, estime la Couronne, qui va même jusqu'à dire que le « danger a émané » de l'agent. La défense soutient au contraire que le danger provenait du jeune conducteur de l'auto volée, qui n'écoutait pas les ordres du policier et fonçait dans sa direction.