Jomphe toujours accusé même si ses droits ont été violés

Les droits constitutionnels de Simon-Pierre Jomphe ont été violés par les policiers de Saguenay, qui n'avaient pas les motifs nécessaires pour l'intercepter, mais le tribunal retient tout de même la preuve obtenue de conduite avec les facultés affaiblies.