Justice pour Isidore Havis, tué par la police... et les compteurs « intelligents » d'Hydro-Québec?

Le 30 juillet 2013, vers midi, deux employés d'Hydro-Québec se pointent sur la propriété de Isidore Havis, sur le chemin Guelph à Côte-St-Luc, pour changer son compteur d'Hydro. Havis, un homme âgé de 71 ans avec des problèmes cardiaques et atteint de démence, les aurait menacés avec une arme à feu. Ceux-ci ont fui et ont appelé la police.(1)

Vers 15h, quand le SPVM a « tenté une approche », Havis aurait tiré un coup de feu à travers la porte de son garage, blessant légèrement un agent au pied (une ambulance est arrivée en trombe pour lui, mais il était tellement peu atteint qu'il a continué à participer à l'intervention).

Isidore Havis était collectionneur d'armes, ce qui fait qu'il avait environ 180 armes à feu (et une quarantaine de bâillonettes) légalement enregistrées à son nom. Le SPVM a fait évacué plusieurs résidences, établi un large périmètre de sécurité en bloquant plusieurs rues, fait venir un négociateur et fait appel au véhicule blindé de la SQ (vu qu'il ne s'était pas encore acheté le sien).(2)

Le SPVM a utilisé du gaz lacrymogène pour entraîner la reddition de Havis, mais sans succès. Après une vingtaine d'heures de siège, le blindé de la SQ, équipé d'un bélier, a défoncé la porte principale. Un policier du SPVM aurait alors tiré une ou deux balles de caoutchouc sur Havis qui est tombé à terre et s'est rendu sans résistance ensuite.

Havis a ensuite été accusé d'une quinzaine d'infractions, dont possession d'armes à feu, agression armée, menaces, méfaits de plus de 5000$ et avoir utilisé une arme à feu dans l'intention de blesser ou mettre la vie d'un policier en danger. Mais son état de santé a fait qu'il a fallu reporter sa première comparution.

Son avocat, Me Jeffrey Boro, semblait visiblement en colère contre la façon que les policiers ont traité son client : « Les policiers disent avoir utilisé la force nécessaire pour le maîtriser et dans ce cas-ci, la force nécessaire constituait à lui casser une épaule ».(3)

Havis est décédé le 17 août à l'hôpital, d'une cause qui n'a pas été rendu publique. Mais d'après son avocat, « La façon dont il a été traité du moment qu'ils l'ont sorti de sa maison au moment où il est mort, on n'aurait pas pu s'attendre à un autre résultat. » Il ajoute que « Tous les protocoles ont été respectés, mais quand vous avez un homme de 71 ans avec des problèmes de cœur et de la démence, eh bien peut-être que les protocoles devraient être réécrits. »

Une autopsie devait être réalisée et dépendant des résultats, le ministre de la Sécurité publique allait décider si une enquête soi-disant « indépendante » serait confiée à un autre corps de police pour mener l'enquête (probablement la police de Québec, vu que le SPVM et la SQ étaient impliqués dans l'intervention fatale).(4)

On ignore si le flic assassin Jean-Loup Lapointe, qui a tué Fredy Villanueva et blessé deux jeunes qui n'étaient pas armés à Montréal-Nord en 2008, et qui fait maintenant partie du SWAT du SPVM, était impliqué dans l'intervention.

Havis était un ensignant à la retraite, père de trois enfants. Sa femme était absente au moment de l'intervention policière.(5)

D'après une psychologue de l'institut Douglas, un aura fallu un élément déclencheur pour causer cette violence soudaine, car « La plupart des patients déments ne sont pas violents à ce point. »(6) Ainsi, on ne sait pas si c'est la présence des employés d'Hydro-Québec sur son terrain, pour changer son compteur, qui a entraîné sa crise, ou encore l'intervention policière, ou les deux?

Le COBP

Notes :

1) Marie-Michèle Sioui, « L'homme barricadé à Montréal possédait 180 armes à feu », La Presse, 1er août 2013, http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-...
2) Maxime Deland, « Homme barricadé à Côte-Saint-Luc - Un policier blessé », Agence QMI, 30 juillet 2013, http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2013/07/20130730-1...
3) Marie-Michèle Sioui, « Homme barricadé: la remise en liberté étudiée lundi », La Presse, 2 août 2013, http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/201308...
4) Anne Sutherland, « Isidore Havis, arrested in 20-hour Côte-St-Luc standoff with police, has died - Cause of death not given; he faced 15 charges related to July 30 incident », The Gazette, 19 août 2013,
http://www.montrealgazette.com/news/Isidore+Havis+arrested+hour+C%C3%B4t...
5) Avec Hugo Pilon-Larose et La Presse Canadienne, « Fin de siège pour l'homme barricadé à Côte-Saint-Luc », La Presse, 30 juillet 2013, http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-...
6) Héloïse Archambault, « Homme barricadé à Côte-Saint-Luc - Pas juste la démence en cause », Journal de Montréal, 1er août 2013, http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2013/08/20130801-0...