Justice pour Robert Hénault, tué par le SPVM... et la gentrification?

Le 26 juillet 2013, la police a été appelée parce que les proches de Robert Hénault, un homme âgé de 70 ans, avaient peur qu'il se suicide. Il était dans son appartement de la rue St-Denis sur le Plateau, avec son chien. Il aurait été armé d'un couteau. Il n'a pas ouvert la porte aux policiers qui ont demandé au propriétaire du magasin au rez-de-chaussée de leur ouvrir, « pour son bien ».(1)

Hénault était « hostile » à leur présence chez lui. Il aurait poignardé son chien. Les policiers affirment qu'ils se sont sentis menacés par cet homme qui était petit et avait une santé fragile. L'un d'eux a tiré au moins une balle et Hénault a été atteint dans la région de l'aine (bas du ventre).

Hénault a été amené à l'hôpital où on ne craignait pas pour sa vie. Mais il n'en est jamais ressorti. Il est décédé le 8 août 2013, deux semaines après l'événement.

D'après une personne qui le connaissait, les nouveaux propriétaires voulaient rénover les appartements et il aurait dû déménager. Ça le démoralisait, mais on ne sait pas si c'est la raison pour laquelle il était dans cet état le 26 juillet.

Une autre personne a dit aux médias que les policiers « auraient pu utiliser du poivre de Cayenne » au lieu de le tirer. Il faut savoir que le poivre de cayenne peut aussi causer la mort, surtout chez les personnes qui ont la santé fragile. Il a d'ailleurs déjà été impliqué dans au moins quatre morts dans des interventions policières à Montréal, soit Nelson Perreault, Richard Whaley, Luc Aubert et Sébastien McNicoll.(2)

Encore une fois, ce n'est pas une arme « moins pire » qu'il faudrait, c'est d'autres façons d'intervenir auprès des personnes en crise que celles des policiers qui n'ont que leurs armes et l'impunité comme « outils » d'intervention.(3)

Au moment de la mort de Robert Hénault, 28 enquêtes avaient été confiées à des policiers pour enquêter sur des personnes décédées ou blessées gravement dans des interventions policières au Québec. Et la liste continue de s'allonger...

Le COBP

Notes:
1) Les infos dans ce texte, sauf indication contraire, proviennent d'un article de David Santerre, « La mort d'un septuagénaire soulève l'indignation », La Presse, 27 août 2013, http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-...
2) Voir entre autres l'appel du COBP pour une manif le 5 août 2000, « Le poivre de cayenne peut vous tuer », https://groups.google.com/forum/#!msg/mtl.general/bB6aylOb5hU/hQbDa81yNhYJ
3) À ce sujet, voir entre autres l'intervention de la Coalition Justice pour Anas à la fin de l'enquête publique sur la mort de Michel Berniquez, « Intervention de la Coalition Justice pour Anas à l'enquête publique du coroner sur la mort de Michel Berniquez », décembre 2011, http://cobp.resist.ca/documentation/intervention-de-la-coalition-justice...