La violence de l’État en plein visage

Elle était venue exprimer son désaccord face à l’Assemblée nationale à Québec, elle est repartie avec de graves blessures après un tir au visage. La veille, c’était un écrivain attaqué par un chien policier, toujours à Québec. Pendant ce temps à Montréal, on matraquait pour disperser. Les caméras de deux journalistes de 99%Média ont d’ailleurs été délibérément visées par des agents.