Le coût de la répression

Avec le printemps reviennent les séries et les manifestations. Si dans le premier cas on assiste à de joyeuses réunions de fêtards et à une euphorie quasi généralisée, les manifestations ne se déroulent souvent pas dans une atmosphère bon enfant.