Le SPVM change ses pratiques sur fond de crise

Le chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Philippe Pichet, entend éviter la répétition d'une « affaire Lagacé ». Son plan d'action, qui se décline en 38 points, contient notamment des mesures pour encadrer, lors d'enquêtes, l'écoute électronique des avocats, des notaires, des juges, des élus et des journalistes.