Profilage politique : Manifs à géométrie variable

Jeudi 2 avril, Montréal. Foule bigarrée dans la rue, rue inondée par le soleil printanier chauffant enfin les joues, joues bariolées de rouge protestation, protestation soudainement arrêtée par le tir de gaz lacrymogènes et la charge des policiers.

Dimanche 29 mars, Montréal. Des femmes prennent la rue sous un temps frisquet et quittent la place Émilie-Gamelin en scandant des slogans visant à rappeler au gouvernement Couillard que personne ne viendra brader l’accès à l’avortement. Quelque 500 personnes déambulent jusqu’aux bureaux du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et en reviennent. Les policiers encadrent le tout mais jamais n’interviennent.