RAPPORT DE FORCE : Journée internationale contre la brutalité policière 2016 (Communiqué)

C'est la 4e manifestation du Collectif opposée à la brutalité policière (COBP) depuis 1997 n'ayant donné lieu à aucune arrestation. Ce soir, le COBP, en s'alliant à plusieurs groupes militants, a démontré que la solidarité et la mobilisation contre la brutalité policière est capable d'un rapport de force réel face au SPVM. Le collectif tient à remercier d'emblée les centaines de manifestantEs qui ont donné forme à cette manifestation. Ce soir, nous avons marché pour les femmes autochtones assassinées et réprimées, pour la communauté LGBTQ constamment harcelée par la police, pour les personnes racisées qui survivent quotidiennement à la brutalité policière, pour les itinérantEs qui subissent les contrecoups du nettoyage social,pour toute personne victime de profilage politique et surtout pour toutEs les victimes de brutalité policière.

Le BBQ syndical contre la brutalité policière organisé par le syndicat industriel des travailleurs et travailleuses (SITT-IWW) a rameuté plus de 150 personnes, issues de tous les milieux (communautaire, syndical, universitaire). Le nouveau souffle insufflé à cette journée internationale contre la brutalité policière a permit la tenue d'une manifestation de plus d'une heure et demi, du parc Lafontaine jusqu'au métro Atwater. Nous avons montré que nous n'avons pas peur de la police, de ses abus et de ses violences.

En multipliant les actions, des conférences aux manifestations en passant par les points de presses, le COBP cherche à éveiller la société civile; à lui faire prendre conscience des abus de la police, dont les groupes opprimés sont les premières victimes.
Le 15 mars n'est qu'une étincelle! Nous espérons susciter une réflexion à long terme sur le travail et les méthodes du SPVM et de tous les corps policiers.

Le travail du COBP s'étend à l'année longue. Nous ferons office de vigile contre toute forme d'abus policiers.

Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière