Un Canadien arrêté pour avoir tenté de rejoindre l’EI

Montréal | Un Canadien a été interpellé mercredi à Toronto après avoir été détenu en Turquie pour avoir voulu rejoindre le groupe État Islamique (EI) en 2014, a annoncé la police fédérale.

Le suspect, Pamir Hakimzadah sera présenté au tribunal jeudi où lui sera notifié le chef d’inculpation d’«avoir quitté le Canada dans le but de prendre part à des activités d’un groupe terroriste», a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Le code criminel canadien prévoit une peine maximale de quatorze ans de prison pour quiconque «quitte ou tente de quitter le Canada» dans le but de «faciliter une activité terroriste».

La GRC a indiqué dans un communiqué avoir déclenché en janvier 2016 une vaste enquête par une unité spécialisée dans la sécurité nationale. L’arrestation a été réalisée dans le cadre d’une opération plus vaste nommée «projet Sachet» qui enquête sur les actes criminels liés à la sécurité nationale du Canada, a indiqué la police fédérale sans donner de détails sur cette opération.

La GRC a indiqué que la sécurité du public n’a «à aucun moment» de l’enquête été «mise en danger», et que les services de police fédéraux et municipaux collaborent «face à l’activité criminelle terroriste».