Un policier du SPVM à la retraite suspendu six jours

Le Comité de déontologie policière a imposé une suspension de six jours à un policier du SPVM pour abus d’autorité et usage abusif de la force lors d’une manifestation étudiante de 2012 qui avait viré à l’émeute, au centre-ville de Montréal.

Dans une récente décision, le Comité n’a pas été tendre à l’égard du sergent Claude Provost. Celui-ci a toutefois pris sa retraite depuis les événements, après 30 années de service.

Une période de six mois d’inhabileté s’ajoutera aux six jours de suspension dans le cas où le jeune retraité était engagé dans un autre corps policier.

Les faits qui étaient reprochés à Claude Provost ont eu lieu le 19 mai 2012, à l’occasion de la 26e manifestation nocturne dans les rues de Montréal.

En fin de soirée, la manifestation avait dégénéré à l’angle des rues Ontario et Saint-Denis: des casseurs avaient même allumé un incendie à cet endroit avec tout ce qui leur tombait sous la main.

Tentant de fuir les policiers, des manifestants s’étaient alors réfugiés sur la terrasse bondée du bar Le Saint-Bock.

En voulant arrêter l’un d’eux, qui venait de leur lancer une chaise, les policiers n’y étaient pas allés de main morte.

La plupart d’entre eux avaient toutefois agi selon les règles de l’art, mais pas le sergent Provost. Ce dernier avait «aspergé largement» les clients d’irritants chimiques, et parmi ceux-ci se trouvaient des gens qui n’avaient rien à voir avec la manifestation.

Son geste avait provoqué la panique parmi les clients présents sur la terrasse.

Dans sa décision, le Comité de déontologie estime que le sergent Provost n’était pas justifié d’utiliser sa bonbonne de gaz comme il l’a fait.

«Les circonstances justifiaient peut-être d’exhiber son arme dans un mode dissuasif, mais son tir n’était ni utile ni nécessaire», écrit le Comité.

Claude Provost a commis un abus d’autorité et «il a de plus utilisé son arme sans prudence ni discernement en aspergeant copieusement à hauteur de tête les quelques personnes présentes qui ne présentaient aucune menace», conclut le Comité.

Le sergent Claude Provost a pris sa retraite le 11 novembre 2014.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: