Une détenue innue entame une grève de la faim à Sept-Îles

Une résidente de Uashat-Maliotenam Jeannette Pilot a décidé d'entamer une grève de la faim depuis son arrestation lundi, selon son avocat, François Lévesque.

Dans un courriel, François Lévesque explique que la femme de 51 ans demande le retrait du chef Mike McKenzie, accusé d'agression sexuelle sur une mineure. Elle manifeste aussi son opposition à l'entente conclue entre le conseil de bande de Uashat-Maliotenam et Hydro-Québec.

L'avocat soutient que cette grève de la faim de Mme Pilot « est tout à fait contre-indiquée dans sa condition, car elle prend une médication pour un AVC qu'elle a fait l'an dernier ».

Jeannette Pilot a comparu vendredi au palais de justice de Sept-Îles. À sa demande, sa requête de remise en liberté a été reportée au 16 novembre. Elle est accusée de voies de fait à l'endroit d'un agent de la paix et de tapage dans les bureaux du conseil de bande de Uashat-Maliotenam.

L'avocat François Lévesque n'était pas présent lors de sa comparution, mais il affirme avoir parlé à sa cliente jeudi. Elle lui a alors raconté qu'elle n'avait bu qu'un jus et une boisson gazeuse pour son diabète. Il ajoute que le rythme cardiaque de sa cliente est irrégulier.

Jeannette Pilot avait fait la manchette en 2013, lorsqu'elle affirmait avoir fait une grève de la faim pour soutenir le mouvement autochtone Idle No More.

Catégories

Dossiers: 

Type de document: