Documentation sur la brutalité policière

Fil RSS de la section documentation Syndiquer le contenu

Les policiers de la GRC auront des armes de plus haut calibre


Marquage

When I was arrested at Occupy Montreal on the 25th of November 2011 They were taking my information. They wrote on my hand with a permanent marker and then after I felt something pointy and metallic scraping across my skin. I immediately asked "What are you doing" and they simply said we wrote on you with a pen and showed me a bunch of various pens in her hand. I didn't argue about it and I was unable to look at my hands as they were tied behind my back with zipties. As soon as I was released I looked at my hands and there was no ink on them from a pen. I began to worry and wonder what exactly did they do to me that prompted them to lie to me... it really was not a fun feeling.

IL Y A VINGT ANS, L’AFFAIRE KIRT HAYWOOD

Le 3 juillet 1991, Marcellus François fut abattu par un policier qui l’avait mépris pour Kirt Haywood, un informateur de police recherché pour tentative de meurtre. Deux mois plus tard, Haywood fut lui-même assassiné. Puis, une semaine plus tard, ce fut au tour de son avocat, Paul Beaudry, lui-même un ancien de la GRC, de périr sous les balles.

Brutalité policière à la manif du 31 mars 2011

See video

Pendant la manifestions contre la hausse des frais de scolarité du 31 mars 2011, un policier pousse une dame qui magasine sur le sol, sans lui venir en aide par la suite. Ceci après avoir chargé la manifestation d'appui à une occupation, les deux complètement pacifiques. This is what democracy looks like. Après que la dame soit tombé, des étudiants ont commencé à l'aider, j'ai donc prit cette opportunité pour prendre en 'note' les matricules des policiers (les numéros sur leurs casques)

http://montreal.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20110401/mtl_protest_rea......

http://tvanouvelles.ca/video/876756517001/un-etudiant-temoin-de-la-scene/

Une jeune femme projetée contre parcomètre

See video

A police intervention in Montreal on Wednesday night around 11pm the 7th of September 2011. Around 8 cars and 30 cops that will arrest 3 guys, hit some of them, pepper spay a guy and push a girl really hard on a post.

Dimanche à 15h : Conférence de presse de Victor Morales. Non à la déportation! Non à la double peine!

APPUYEZ LA FAMILLE MORALES!

La place de Victor Morales est ici!  Joignez vous à sa communauté pour revendiquer son droit de demeurer à Montréal, où il reste depuis 32 ans

Acquittement de Dany Villanueva : un autre cas de profilage racial

Une juge de la Cour du Québec vient d’acquitter cinq jeunes hommes, dont Dany Villanueva, après avoir conclu que les policiers avaient détenu arbitrairement ceux-ci.

Le projet GAMMA : une Gestapo bas de gamme?

La mise sur pied du projet baptisé « Guet des activités des mouvements marginaux et anarchistes » par le Service de police de la Ville de Montréal continue de susciter interrogations, indignation et inquiétudes. La police politique n’a cependant rien de bien nouveau au Canada.

La face cachée de Jean-Loup Lapointe ou la petite histoire d’une ordonnance de non-publication

La Coalition contre la répression et les abus policiers révèle comment un témoignage inexact et incomplet d’un haut-gradé du Service de police de la ville de Montréal a permis à l’agent Jean-Loup Lapointe d’obtenir une ordonnance de non-publication interdisant à quiconque de publier et de diffuser des photos de ce policier qui a enlevé impunément la vie à Fredy Villanueva.

La science de pacotille du sergent-détective Jean-Claude Gauthier

Il voit des choses que personne d’autre ne voit. Car il faut dire que c’est pas donné à tout le monde d’arriver à voir l’empreinte des Bloods derrière la casquette du Canadien et celle des Crips sur la veste des Expos. Il n’a pas peur du ridicule non plus.

Une balle perdue est si vite arrivée

La semaine dernière, les policiers montréalais se sont surpassés en infamie en tuant deux hommes lors d’une intervention policière désastreuse.

(La Presse) Un sans-abri et un passant tués lors d’une intervention policière

Comme chaque matin depuis plusieurs années, Patrick Limoges s’est rendu à l’hôpital Saint-Luc, où il travaille comme employé à la ventilation. La routine s’est transformée en drame, hier, lorsque l’homme de 36 ans a été atteint d’une balle perdue tirée par un agent du Service de police de la Ville de Montréal.