Documentation sur la brutalité policière

RSS feed of the documentation section Syndiquer le contenu

Printemps érable : Léo Bureau-Blouin témoigne aux petites créances

23 April 2014

Un manifestant arrêté lors du printemps érable réclame 7000 $ à la Ville de Québec et a fait appel à l'ex-leader étudiant Léo Bureau-Blouin pour l'aider dans sa cause devant la Cour des petites créances.

André Bérubé avait été arrêté avec 83 autres personnes le 28 mai 2012 devant l'édifice où les associations étudiantes négociaient avec le gouvernement, sur le boulevard René-Lévesque, à Québec. Il soutient avoir été détenu illégalement.

Léo Bureau-Blouin, qui était alors président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, avait tenté de convaincre les policiers de laisser partir le groupe de manifestants qu'ils venaient d'encercler.
André Bérubé André Bérubé réclame 7000 $ à la Ville de Québec.

NS Energy Minister Shut Down by Mi’kmaq Women: Demand Treaties Upheld [VIDEO]

23 April 2014
See video

Monday March 31st, Mi'kmaq'i territory (Mi'kmaq Nation of the Wabanaki Confederacy) an L'nu mother & daughter shut down a closed door meeting between the Nova Soctian Minister of Energy & Oil/Gas Industry representatives. Corporations such as Encana, Shell and others were present. This action was supported by the youth climate convergence Power Shift Atlantic, which met in Halifax over the weekend

Kahsatstenhsera: Indigenous Resistance to Tar Sands Pipelines

23 April 2014
See video

Kahsatstenhsera gah-sad-sdanh-se-ra is a Kanienkeha:ka (Mohawk) word that means Strength in Unity. This short documentary details contemporary Indigenous resistance to tar sands pipeline expansion, in particular the Line 9 and Energy East pipelines, which threaten the health of our territories in the northeast of Turtle Island. It includes the voices and perspectives of Dene, Wolastiqiyik, Mi'kmaq, Anishinaabe, Haudenosaunee and Wet'suwet'en land defenders.

www.reclaimturtleisland.com

Conséquences néfastes pour une cyber-campagne du NYPD

23 April 2014

La police de New York se mordait les doigts mardi soir après avoir demandé aux New-Yorkais de poster sur Twitter des photos d'eux interagissant avec des policiers. La réponse a été massive... pour dénoncer en images la brutalité policière.

«Avez-vous une photo avec un membre de la police? Twittez-la avec le hashtag myNYPD» (New York Police Department), avait lancé sur Twitter en début d'après-midi le compte officiel de la police NYPD News. «Elle sera peut-être mise sur notre page Facebook».

Dany Villanueva écope de 150 heures de travaux communautaires

23 April 2014

Dany Villanueva doit devenir un actif pour la société, et ça débutera avec 150 heures de travaux communautaires, a ordonné une juge qui l’a condamné pour possession de cannabis.

Le frère de Fredy Villanueva, abattu par un policier lors d’une intervention qui avait mal tourné en 2008, a écopé d’une autre sentence pour ses démêlés avec la justice. Mais encore une fois, il a évité la prison.

L’homme de 27 ans était de retour hier au palais de justice de Montréal, pour une affaire de stupéfiants qui remonte à l’été 2012. Ce jour-là, il s’était fait arrêter au belvédère du Mont-Royal, alors qu’il consommait de l’alcool avec un groupe d’amis.

Règlement P-6 : pas d’itinéraire exigé pour une célébration de victoire du Canadien

23 April 2014

Les policiers peuvent faire les nuances nécessaires dans l'application du règlement P-6 sur les manifestations, a assuré le chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Marc Parent, au cours d'une présentation devant le comité exécutif de la Ville, mercredi.

Ce règlement exige que les manifestants fournissent leur itinéraire à la police et qu'ils ne soient pas masqués. Or, la conseillère municipale Élaine Ayotte a demandé au chef de police comment la police réagirait en cas de victoire du Canadien en séries éliminatoires, si les amateurs décidaient de célébrer dans la rue.

M. Parent a répondu à la conseillère que la police n'exigerait pas des amateurs de hockey de lui fournir leur itinéraire.

Droit de manifester: un juge municipal appuie la décision des policiers

23 April 2014

La cour municipale de Montréal a rejeté mardi la requête de manifestants qui contestaient l’article 500.1 du Code de la sécurité routière, utilisé par la police pour procéder à des arrestations massives lors de manifestations. L’article interdit, entre autres, d’entraver de quelque manière la circulation des véhicules routiers sur un chemin public.

«Nous sommes très déçus, car ça maintient le pouvoir arbitraire des policiers de mettre fin à des manifestations», a déclaré Nicole Fillion, coordonnatrice de la Ligue des droits et libertés (LDL). La LDL s’était alliée aux avocats des manifestants pour contester la constitutionnalité de l’article, qui interdit d’entraver la circulation des véhicules sur un chemin public.

Canadien-Lightning: le SPVM est prêt pour ce soir

22 April 2014

Que le Canadien de Montréal dispute un match de séries éliminatoires ne change rien à la programmation régulière: advenant un rassemblement spontané dans les rues de la métropole, mardi soir, à l'issue du match opposant le Tricolore au Ligthning de Tampa Bay, le règlement municipal P-6 s'appliquera.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a signalé que toute personne qui se retrouverait au coeur d'une marche dont l'itinéraire n'a pas été dévoilé est en contravention avec le règlement.

«Les gens ne pourraient pas manifester ce soir, parce qu'on n'aurait pas reçu un trajet au préalable. Donc ils le feraient dans l'illégalité. Les gens s'exposeraient à des accusations», a résumé le sergent Laurent Gingras, porte-parole du SPVM en entrevue avec La Presse Canadienne.

Appel de l'ASSÉ et du COBP pour un rassemblement en solidarité avec les victimes de brutalités policières

*english follow*

LE COBP et l'ASSÉ vous invitent à un rassemblement de solidarité envers les victimes de la brutalité policière dans nos manifestations. Nous invitons toutes les victimes, les éclopé-es et les blessés-es du bras armé du SPVM à être présents-es! Et évidemment à tous ceux-celles qui veulent dénoncer la brutalité policière, cette brutalité policière qui nous pue au nez!

taser

18 April 2014

Le taser X 26 équipe déjà 350 000 policiers dans 45 pays. Il s’agit d’un pistolet équipé de deux fils électriques munis de chacun d’une électrode qui propulse une décharge de 50 000 volts dans le corps du suspect, provoquant une paralysie musculaire d’une trentaine de secondes et une douleur intense. Le X 26 est sensé remplacé l’arme à feu, évitant ''soi disant'' ainsi des décès.

tank

18 April 2014

Alors que tous se font dire de se serrer la ceinture, le SPVM s’offre un véhicule de 364 606 $ — jouet que le Journal de Montréal qualifie d’«engin de guerre».

poivre de cayenne

18 April 2014

Le produit chimique appelé Oléorésine Capsicum, ou poivre de Cayenne, est un composé organique naturel extrait de Capsicum sous forme d’huile. Il renferme plusieurs capsaïcinoïdes, des pigments colorés, des huiles et des cires extraits du poivre de Cayenne ou du poivre rouge. Le poivre de Cayenne provoque une intense sensation de brûlure aux yeux, fo rçant le suspect à battre des paupières rapidement, dans l’espoir de soulager la douleur. Il provoque aussi une inflammation de la cornée. Dans certains cas, il peut causer une conjonctivite, c’est-à-dire une inflammation de la conjonctive, soit le blanc de l’oeil et la face intérieure des paupières. Le poivre provoque aussi une inflammation des membranes muqueuses, lorsqu’il pénètre dans les voies respiratoires.

grenade asourdissante et gaz lacrymogène

18 April 2014

Extrait du texte de Moïse Marcoux-Chabot ''L’usage dangereux des grenades assourdissantes'' 
12 mars 2013

Les grenades utilisées en contrôle de foule par le groupe d'intervention du SPVM sont des «Rubber Ball Blast Grenades». Puisqu'elles produisent une puissante explosion sonore ainsi qu'un éclair de lumière aveuglante, elles entrent dans la catégorie plus générale des «engins de diversion» ou «distraction devices». Utilisées d'abord en contexte militaire et lors de descentes policières, les grenades assourdissantes servent de plus en plus souvent au contrôle de foule. Leur fonction principale est de déstabiliser momentanément la ou les personnes visées, afin de donner un avantage tactique à celui qui l'utilise.

balles plastique, blunt impact projectile, BIP marking powder

18 April 2014

Avant 2014, le SPVM et la SQ utilisait comme arme ''non léthale'' le PBR (Plastic Baton Round).

«Ces balles de plastique vertes sont tirées avec un fusil ARWEN (Anti-Riot Weapon ENfield), qui peut contenir cinq projectiles de calibre 37mm, incluant aussi bien des balles de plastique que des grenades lacrymogènes ou contenant du gaz irritant CS, et les tirer en moins de 4 secondes. Une étude de l’Institut National de Justice américain indiquait d’ailleurs en 2004 que lorsque ces projectiles d’impact touchent directement la tête ou le cou, les risques de lacérations, perforations ou fractures augmentent considérablement.»
Source: http://moisemarcouxchabot.com/victoriaville-les-balles-de-plastique-sont...

arsenal de la police

18 April 2014

Affaire Lizotte: la Cour suprême n'entendra pas l'appel des policiers

18 April 2014

Les deux policiers de Montréal blâmés en déontologie pour l'arrestation musclée et la mort d'un itinérant en 1999 n'auront pas une autre chance de se disculper: la Cour suprême du Canada a fait savoir jeudi qu'elle n'entendra pas leur appel.

Ils avaient été trouvés responsables d'actes dérogatoires par un comité de déontologie policière.

L'«Affaire Lizotte» avait défrayé les manchettes à l'époque, en raison des allégations de brutalité policière.

Il y a un peu plus de 14 ans, un itinérant de 45 ans, Jean-Pierre Lizotte, a été arrêté devant le Shed Café, un populaire restaurant de la rue St-Laurent, au centre-ville de Montréal.

DES ATTRAPE-PIÉTONS DANS LE VIEUX-MTL

18 April 2014

Il se trouvait à l’intersection des rues Saint-Pierre et Notre-Dame, quand tout à coup il a traversé alors que la lumière l’y autorisait, car c’était le décompte qui normalement indique au piéton le temps qui lui reste pour faire le pas et traverser. Eh bien il est tombé, pour son malheur, sur un policier qui lui a collé une amende sous prétexte que le décompte, ce ne serait au fond que comme un feu rouge. «Ben voyons donc», a répliqué notre inculpé.

Un policier blanchi en déontologie

17 April 2014

Le Comité de déontologie policière a blanchi hier l'agent du Service de police de Montréal (SPVM) Rolando Iacovone, cité pour avoir aspergé d'irritants chimiques un manifestant des émeutes du Salon Plan Nord, le 20 avril 2012.

L'incident s'est produit au plus fort de la crise étudiante. Le premier ministre de l'époque, Jean Charest, donnait une allocution pour le Salon Plan Nord, dans le Palais des congrès de Montréal.

À l'extérieur, une manifestation tournait à l'émeute. Des protestataires cherchaient à entrer dans le Palais des congrès, sous haute surveillance cette journée-là. À la télévision, on diffusait en boucle des images où l'on voyait l'agent au matricule 1417 du SPVM asperger un manifestant de gaz irritant près du visage.