Documentation sur la brutalité policière

RSS feed of the documentation section Syndiquer le contenu

1438290319

c est vrai que j ai eu une petite discussion avec ma femme avant sur mon balcon et il y a un restaurant dessous et surement quelque personne trop "impressionant et exageré" a appelé la police..ils sont passé 5 minutes moi j avais deja fait la paix avec ma femme il y a un message que temoigne ma reason que j avais envoye avant l arrive de la police...j etais dans ma habitacion ils sont rentré sans permis et j ai trouvé dans ma maison 4 ou 5 policiers qui m ont poussé dans une autre chambre et me dis que on dois parler...moi j ai dit que je voulais pas parler avec eux et que ils avaient pas le droite de s entroduire dans ma maison et me pousser gratuitement et sans s identifier...et que je voulais des explications...et seulment pour avoir dit ca ils m ont possé encore sur mon divan (ou il y

Un policier de l'Ohio accusé du meurtre d'un automobiliste

30 July 2015
See video

Un policier de l'Université de Cincinnati en Ohio a été formellement inculpé pour le meurtre d'un automobiliste noir tué lors d'un contrôle routier le 19 juillet dernier.

Le procureur du comté de Hamilton, Joseph Deters, a qualifié le geste du policier « d'insensé » et de « non nécessaire ».

Le policier Ray Tensing patrouillait aux alentours du campus lorsqu'il a intercepté une voiture qui ne possédait pas de plaque d'immatriculation frontale.

Selon sa version des faits, il aurait demandé au conducteur, Samuel Dubose, âgé de 43 ans, de lui fournir ses pièces d'identité. La victime aurait plutôt brandi une bouteille d'alcool.

Deux policiers du SPVM suspendus sans solde pour avoir maltraité un homme ivre

29 July 2015

Le comité de déontologie policière suspend sans salaire deux agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour le traitement qu'ils ont fait subir à un jeune homme de 22 ans le 24 juillet 2012.

L'un des deux policiers, Luc Gauthier, est condamné à 22 jours de suspension sans salaire pour avoir rédigé un faux rapport, et détenu illégalement et battu Nicolas Lavoie. Son collègue, Alain Poirier, a quant à lui reçu 12 jours de suspension.

Le plaignant se dit satisfait de la décision du commissaire à la déontologie policière.

L'incident avait débuté devant un bar de la rue Sainte-Catherine à Montréal. M. Lavoie avait été interpellé par les agents Luc Gauthier et Alain Poirier pour avoir troublé la paix.

Anonymous divulgue un document secret sur le SCRS

29 July 2015
See video

Les enquêteurs tentent actuellement de déterminer comment les pirates informatiques ont obtenu le document avant de le partager avec un journaliste du National Post, qui a publié un article sur le sujet mardi. Ils essayent aussi de vérifier si les membres du collectif ont enfreint la Loi sur la protection de l'information.

Le document en question a été produit par le Conseil du Trésor du Canada le 6 février 2014. La note ne fait que trois pages, mais on y apprend que les services secrets canadiens disposent à l'étranger de 25 stations d'interception d'échanges sur Internet, « dont plusieurs sont situées dans des pays en développement ou dans des environnements instables ».

Décès de Fredy Villanueva, 7 ans ans plus tard, toujours pas de justice !

lieu: parc henri-bourassa

Il y a 7 ans déjà, Fredy Villanueva perdait la vie à Montréal-Nord. Il est tombé sous les balles de l'agent Jean-Loup Lapointe, matricule #3776.

Dimanche le 9 août à 18h00, venez en grand nombre vous recueilir à la mémoire de Fredy Villanueva au mémorial en son honneur derrière la Maison de la culture de Montréal-Nord.

Venez montrer que nous n'oublierons jamais Fredy et que nous nous battrons jusqu'au bout pour faire la justice en dépit de l'obstruction de la police qui enquête sur la police, des chroniqueurs réactionnaires, des avocats aux services de l'injustice.

Nous ne sommes pas obligés d’accepter que les injustices s’accumulent les unes par-dessus les autres pendant que la vérité et la justice se font toujours attendre !

Une victime de brutalité policière blanchie par la Cour

28 July 2015

Un homme de 42 ans, qui a été victime de brutalité policière en 2011 à Pointe-Claire, vient d’être déclaré non coupable en Cour supérieure, alors qu’il était accusé d’entrave au travail d’un policier et de méfait par l’agent même qui l’avait malmené.

Narinder Singh Minhas faisait face à ces accusations parce qu’il aurait refusé les services d’une remorqueuse, alors que son camion à conteneur s’était enlisé dans la neige et bloquait les trois voies de circulation du boulevard des Sources.

Contacté par TC Media mercredi, il affirme n’avoir «jamais refusé le service. J’étais au téléphone avec mon répartiteur quand le sergent Patrice Bigras m’a fracturé le bras. Je voulais lui expliquer la situation et obtenir un numéro de bon de commande pour remboursement des frais de remorquage».

Un sergent-détective du SPVM trouvé coupable de conduite dérogatoire

28 July 2015

Un sergent-détective du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Daniel Thiffault, a été reconnu coupable par le Comité de déontologie policière d’avoir intimidé et manqué de respect envers une dame.

Les faits remontent à 2012, alors que le sergent-détective enquêtait sur une histoire de voies de fait contre deux policiers. L’enquêteur avait convoqué la dame en question au poste de quartier 21.

L’agent a proposé à la dame de présenter des excuses à deux policiers en échange de quoi les policiers abandonneraient les plaintes à son endroit.

Menaces envers un itinérant à -35°: deux policiers blâmés

27 July 2015

Le policier qui a menacé un itinérant vêtu de bermudas et d'un mince chandail de l'attacher à un poteau, par un froid polaire le 2 janvier 2014, vient d'être blâmé par le Comité de déontologie policière.

Ce jour-là, par une température ressentie de -35 degrés Celsius, l'agent Pierre-Luc Gauthier tentait vainement de raisonner l'homme qui mendiait de façon trop insistante à l'entrée du métro Jean-Talon, selon des plaintes que le policier disait avoir reçues.

L'homme que l'on ne peut identifier souffrait de problèmes de santé mentale et a dû être hospitalisé en psychiatrie contre son gré après les évènements, qui ont d'ailleurs été filmés par un citoyen et largement diffusés dans les médias sociaux.

Nouvelle loi israélienne : 20 ans de prison ferme pour tout lanceur de pierres

25 July 2015

La Knesset israélienne a confirmé, lundi 20 juillet, le projet de loi qui pénalise le jet de pierres à 20 ans de prison. Le journal israélien « Yediot Ahronot » a déclaré que la nouvelle loi prévoit l’imposition d’une peine de prison pour une période maximale de 20 ans sur ceux qui ont jeté des pierres sur des voitures en ayant l’intention de blesser ses voyageurs, et une peine de 10 ans pour ceux qui n’ont pas l’intention de le faire.

Le « ministre de la justice » dans le gouvernement israélien Oielit Shaked avait soumis ce projet de loi, visant à renforcer les sanctions contre les lanceurs de pierres.

1437790974

See video
See video

Man pepper sprayed by police and suffered possible seizure

Coderre choisit Philippe Pichet pour diriger le SPVM

24 July 2015

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a recommandé vendredi à Québec que Philippe Pichet soit nommé chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Cadre au SPVM depuis 2005, Philippe Pichet était l'assistant-directeur au bureau du directeur. Il a obtenu la préférence de M. Coderre parmi les cinq candidats qui s'étaient manifestés pour le poste.

En point de presse, M. Coderre a précisé qu'il ne s'agissait pour l'instant que d'une simple recommandation, même s'il a dit n'avoir aucun doute que celle-ci sera entérinée le mois prochain.

Sa nomination devrait ensuite être officialisée par la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault.

Droits de la personne Le Canada rappelé à l’ordre par l’ONU

24 July 2015

La situation des droits de la personne — principalement celle des populations plus vulnérables comme les Premières Nations et les réfugiés — s’est détériorée au Canada au cours de la dernière décennie, selon un rapport rendu public jeudi par le Comité des droits de l’Homme des Nations unies. Et les éléments de préoccupations sont nombreux.

Parmi ceux-ci, le comité a émis de vives inquiétudes par rapport aux cas des disparitions et d’assassinats de femmes autochtones un peu partout au pays. « Le Canada doit se doter de mécanismes nationaux pour prévenir ces gestes », peut-on lire dans le rapport. Ce dernier recommande aussi que le gouvernement se penche sur « les racines du problème », plutôt que de simplement punir ceux qui commettent ces crimes.

Le taux de criminalité continue de baisser au Canada

22 July 2015

Le taux de crimes déclarés par la police a diminué de 3 % au pays de 2013 à 2014, selon les données de Statistique Canada.

Ce recul du taux de criminalité en 2014 représente le 11e recul consécutif. Ce taux était le plus faible depuis 1969.

Les services de police ont déclaré un peu moins de 1,8 million d'infractions au Code criminel (sauf les délits de la route) en 2014, soit environ 33 000 de moins que l'année précédente.

Les «pantalons de clowns» des policiers sont là pour rester

22 July 2015

Le tollé causé par les policiers aux «pantalons de clowns» lors des funérailles de l’ex-premier ministre Jacques Parizeau résulte d’un manque total de communication entre la direction de la police de Montréal et ses syndiqués, symptomatique d’un climat de travail pourri.

«Ç’a été une comédie d’erreurs», a déclaré le président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Montréal, Yves Francœur, en acceptant pour la première fois de commenter l’incident du 9 juin en entrevue au Journal, hier.

Si les policiers n’ont pas mis en veilleuse leur moyen de pression ce jour-là, c’est que «personne à la direction du service de police n’a pensé de nous le demander», a dit M. Francoeur.

Comité de déontologie Deux policiers blâmés pour usage excessif de la force

22 July 2015

Deux policiers de Montréal ont abusé de leur autorité «en utilisant une force plus grande que nécessaire» lors de l'interpellation de deux jeunes qui buvaient de la bière sur un trottoir du boulevard Saint-Laurent, à Montréal, le 7 septembre 2011, selon le Comité de déontologie policière.

La scène avait été filmée par des passants et diffusée sur les réseaux sociaux. Le Comité a d'ailleurs utilisé les vidéos dans le cadre de son enquête.

Ce soir-là, une patrouille de police voit un petit groupe en train de boire sur la voie publique. Deux jeunes sont interpellés. L'un d'eux collabore, en vidant sa bouteille et en donnant son identité, l'autre pas.

(archives, TVA Nouvelles)

Le Défenseur des droits demande un moratoire sur l'utilisation du flash-ball

22 July 2015

Jacques Toubon s'était saisi à la suite de la blessure d'un adolescent d'Argenteuil par le tir d'un policier.

Le Défenseur des droits recommande l’interdiction du flash-ball lors des manifestations et demande un moratoire général sur son usage, quel qu’en soit le contexte, au vu de la «gravité des lésions» qu’il peut causer.

Le Défenseur recommandait jusqu’à présent de ne pas utiliser le flash-ball lors de manifestations publiques «hors cas très exceptionnels», définis «strictement». Constatant que ses réserves n’ont pas été prises en compte dans le nouveau cadre d’emploi de cette arme, le Défenseur demande désormais qu’elle ne soit plus utilisée «dans un contexte de manifestation publique».

Longue vie aux Warriors!

Longue vie aux Warriors!
Une soirée gratuite de projections sur la résistance Mohawk à Kanehsatà:ke.

Vendredi le 24 juillet à 20h30
Au parc Pirate - Coin Christophe-Colomb et Beaubien
GRATUIT!

Joignez-vous à nous pour une célébration du 25ième anniversaire de la résistance Mohawk à Kanehsatà:ke avec “Okanada”; un documentaire de Catherine Baindridge et Albert Nerenberg faisant un portrait de la vie derrière les barricades de la dite “crise d’Oka”. Aussi: un nouveau vidéoclip de Savage Fam et Alas, une entrevue avec le Warrior Mohawk Clifton Nicholas et plus!

***Soyez aviséEs que le plancher est en béton, donc vous pouvez peut-être vous amener une chaise ou une couverte***
___
Long live the Warriors!
An evening of films about the Mohawk resistance in Kanehsatà:ke.

Enquêteur vedette recruté par la police de Québec

21 July 2015

Un pionnier de la lutte contre le crime organisé québécois, Robert Pigeon, a décroché le poste de directeur adjoint du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). Il travaillait jusqu'à tout récemment au Bureau de l'inspecteur général de la Ville de Montréal, après avoir été directeur des opérations et enquêtes de la commission Charbonneau.

Le nouveau venu dans la capitale est un spécialiste en matière de crime organisé. Il a surtout fait carrière à la Sûreté du Québec, où il travaillait à la division des enquêtes criminelles. M. Pigeon était membre de l'escouade Carcajou et enquêtait sur les puissants Rock Machines pendant la guerre des motards des années 90. Il a aussi participé aux opérations Printemps 2001 et SharQc, qui ont déboulonné l'organisation des Hells Angels.

Le droit d’accès à l’information, rempart contre l’impunité policière

21 July 2015

e droit d’accès à l’information a récemment agi comme un rempart contre l’impunité policière. La semaine dernière, les documents sur le controversé projet GAMMA (« Guet des activités et des mouvements marginaux et anarchistes ») du Service de police de la ville de Montréal, obtenus dans le cadre de ma recherche doctorale, ont fait la manchette du Devoir, forçant le SPVM à défendre publiquement ses pratiques. Les documents remettent au coeur du débat public l’enjeu du profilage politique et pourraient étoffer la preuve de dossiers présentement devant les tribunaux. L’importance du processus d’obtention de ces documents, qui permet de poser les questions de l’éthique et de la gouvernance de la police, n’a toutefois pas encore été discutée.

Contestation judiciaire de la Loi antiterroriste fédérale

21 July 2015

L'Association canadienne des libertés civiles et le groupe Canadian Journalists for Free Expression doivent déposer, aujourd'hui à Toronto, une demande de contestation judiciaire de la Loi C-51.

Selon les deux groupes, la loi antiterroriste viole la Charte canadienne des droits et libertés et est « inconstitutionnelle ».
« La Loi crée des pouvoirs larges et dangereux, sans imputabilité suffisante. »
— Sukanya Pillay, directrice générale de l'Association canadienne des libertés civiles

De son côté, le groupe Canadian Journalists for Free Expression affirme que la Loi mènera à la « censure ».