Service de police de Wendake Deux agents congédiés pour «faits troublants»

Deux policiers du Service de police de Wendake ont été congédiés à cause de «faits troublants». Leur supérieur rendra publics les motifs de leur congédiement mardi.

Dans un bref communiqué émis lundi après-midi, le chef du corps policier, Daniel Langlais, a fait savoir que les deux agents ont été renvoyés «à la suite d'une enquête disciplinaire instituée à leur endroit».

Les policiers licenciés faisaient l'objet d'une enquête depuis le mois de mai «relativement à certains faits troublants portés à l'attention de la direction du Service de police de Wendake».

Le mois suivant, les deux agents avaient par la suite été suspendus avec solde.

C'est la deuxième fois en moins de deux ans que le Service de police de Wendake se retrouve dans l'embarras. En janvier 2013, Éric Gros-Louis avait été démis de ses fonctions de directeur du Service de police de Wendake en raison des accusations criminelles de fraudes déposées contre lui.

Le policier retraité Daniel Langlais occupe depuis ce temps le poste de directeur par intérim. M. Langlais a été le premier directeur du Service de police de la Ville de Québec en 2002, après les fusions municipales. Il avait pris sa retraite en décembre 2006.

Categories