Gilets jaunes : face aux vidéos amateurs, les forces de l'ordre sous pression

De nombreuses vidéos de violences policières supposées ont entraîné l'ouverture d'enquêtes judiciaires. Les policiers, désemparés, demandent le floutage de leurs visages sur ces extraits.

Un CRS jetant un pavé en direction de la foule, un autre qui glisse sa matraque dans le pantalon d'un manifestant, un troisième giflant un homme... Dans les heures qui ont suivi la manifestation parisienne du 1er-Mai, plusieurs vidéos amateurs ont mis en cause le comportement de fonctionnaires de police envers des manifestants.

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: