Deux manifestantes anti-G7 non coupables d'avoir participé à un attroupement illégal

Deliane Laflamme et Lynda Forgues sont acquittées d'avoir participé à un attroupement illégal lors d'une manifestation anti-G7, le 8 juin 2018, au cours de laquelle un canapé avait notamment été incendié sur la chaussée de l'avenue Honoré-Mercier, à Québec.

Lynda Forgues est cependant reconnue coupable de port d'arme dans un dessein dangereux.

Les deux manifestantes anti-G7 soutenaient, selon le plaidoyer de la défense, qu'elles avaient été arrêtées et détenues illégalement.

Le juge de la Cour municipale, Jacques Ouellet, estime que les arrestations des deux femmes étaient illégales parce que les policiers qui ont procédé aux arrestations de Lynda Forgues et de Deliane Laflamme n'ont pas été témoins directs de leur participation à une manifestation illégale.

Ils ne pouvaient donc pas procéder aux arrestations sans avoir de mandat.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: