Une famille noire se dit harcelée par le SPVM

Une famille noire de Montréal accuse le SPVM de harcèlement à son égard après plusieurs interventions musclées, dont certaines qui soulèvent d’importantes questions sur le travail des policiers. L’affaire est devant le Tribunal des droits de la personne.

Le torchon brûle depuis plusieurs années entre la famille Miller et le SPVM. L’aîné, Mark, est fiché comme ayant des problèmes de santé mentale et d’alcoolisme. Il a d’ailleurs plusieurs dossiers criminels à son actif, principalement pour possession de marijuana et voies de fait, dont au moins neuf acquittements en raison de sa santé mentale.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: