Profilage racial: un Montréalais poursuit trois policiers et la Ville pour 93 000$

Un résidant de LaSalle qui a été l’objet d’une arrestation musclée en mai 2015 poursuit trois policiers et la Ville de Montréal dans le but d’obtenir un peu plus de 93 000$. Il réclame également une meilleure formation des agents de la paix afin de contrer le profilage racial.

«Est-ce que les policiers auraient agi de la sorte s’il avait été question d’une femme blanche de 55 ans? Notre prétention est de dire que non», a expliqué à Métro Me Aymar Missakila, l’avocat qui représente Ashton Boodoo, un résidant de LaSalle dans la quarantaine.

Le soir du 3 mai 2015, M. Boodoo circulait dans sa voiture en direction son logement aux petites heures du matin après une soirée avec des amis. Des policiers l’ont alors remarqué à l’intersection et ont décidé de le suivre jusque chez lui, où ils ont stationné leur voiture derrière la sienne.

Les policiers sont alors arrivés de chaque côté de la voiture et ont tenté d’ouvrir les portes de celles-ci, qui étaient verrouillées. En raison de la noirceur, le plaignant n’aurait pas réalisé alors qu’il s’agissait d’agents de la paix.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: