Manifestante blessée au visage: le policier a droit à une nouvelle audience

Le policier Charles-Scott Simard aura droit à une nouvelle audience devant le Comité de déontologie policière concernant un incident qui a blessé une manifestante au visage.

Le policier a été blâmé pour avoir utilisé une arme de contrôle de foule de manière imprudente lors d’une manifestation le 26 mars 2015. La Cour du Québec vient de casser le verdict de culpabilité. Ce dernier avait porté sa cause en appel. Le tribunal estime que ses droits à une défense pleine et entière ont été brimés.

Le Comité avait conclu que l’agent n’avait pas utilisé son fusil à irritant chimique avec prudence et discernement. Le policier, qui n’a aucun antécédent en matière de déontologie, a écopé de deux jours de suspension sans salaire.

Trois ans après avoir été blessée au visage, Naomie Tremblay-Trudeau avait de son côté conclu une entente à l’amiable avec la Ville de Québec.

Le montant du dédommagement ne peut être dévoilé. Il n’y a eu par ailleurs aucune admission de responsabilité de la part de la Ville de Québec. Le Comité de déontologie policière devra recommencer le processus avec de nouveaux membres.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: