Les Noirs, les Autochtones et les Arabes fortement discriminés par le SPVM

Les Noirs, les Autochtones et les jeunes Arabes sont particulièrement victimes de « biais systémiques liés à l’appartenance raciale » par les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), selon un rapport mené par des chercheurs indépendants. Le chef du SPVM reconnaît être « très préoccupé » par cette situation.

Globalement, les personnes autochtones et noires ont « entre quatre et cinq fois plus de chances » d’être interpellées, par rapport aux personnes blanches.

Tel est le principal constat d'un rapport rendu public lundi et qui a été réalisé par des chercheurs mandatés par la Ville de Montréal.

Categories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: