Projection de Hron: A Country of Ghosts; un film de syfy-fantasy queer!/Screenbing of Hron: A Country of Ghosts; a queer syfy-fantasy film!

Date de l'événement: 

25 November 2019

Projection du film Queer de réalité alternative (hétérotopien) Hron, A Country of Ghosts le 25 novembre 2019!

Le 25 novembre prochain aura lieu une projection du film « Hron, A Country of Ghosts » https://www.hronlefilm.com/ au Cinéma Moderne https://www.cinemamoderne.com/, à Montréal dans le cadre du festival Images+Nations http://image-nation.org/fr.

Il s'agit d'un long métrage de science-fiction queer hétérotopique à propos de guerre, mais surtout une histoire d'amitié et de communautés.

Il est inspiré du livre au nom éponyme écrit par Margaret Killjoy http://birdsbeforethestorm.net/fiction/a-country-of-ghosts/. Ce film indépendant est co-produit par le Collectif de Hron et le Groupe Intervention Vidéo (GIV), un centre d'artistes féministes oeuvrant à Montréal depuis 40 ans http://givideo.org/.

Il est réalisé par Dani Tardif (On a Gagné 2013, bonds 2018) et met en scène Noé Larose, Johanne Ductan-Petit, Pallina Michelot, Sigrid Patterson et Nahéma Ricci. La majorité de l'équipe de production devant et derrière la caméra est composé d'artistes émergents membres de la communauté LGBTQ, un choix intentionnel pour donner de la visibilité à des personnes moins souvent représentées dans l'industrie du cinéma.

« Hron » s'inscrit dans l'émergence du courant novateur qu'est la science-fiction LGBTQ (au Québec; Earthbound, Swarm of Selenium, Post_cunt et autres). C'est un film qui se pose la question du vivre ensemble, une question essentielle pour une génération qui s'inquiète de son avenir et de celui de la planète, entre changements climatiques et crises migratoires. Hétérotopie, car c'est un film qui présente une réalité « messy », entre utopie et dystopie. En se déroulant dans un univers alternatif queer, « Hron » permet aussi une représentation fantastique des enjeux contemporains des jeunes personnes LGBTQ. Il présente des personnages qui s'octroient le pouvoir de se représenter de la manière qui leur sied le mieux. « Je veux que mon public se sente vu et représenté et que mon cinéma lui donne l'espoir et le courage de se définir par lui-même et de transformer le monde à leur image », dit Dani Tardif.

Le tournage s'est déroulé lors de douze jours intensifs en août et en septembre 2017, entre Montréal et la région de la Petite-Nation en Outaouais.

Nous avons installé un campement autogéré sur la propriété de notre partenaire local, l'entreprise "Les Folies Bergères",http://www.lafromagerielesfoliesbergeres.ca/ où les membres de l'équipe, ainsi que les acteurs et les actrices, dormaient dans leurs tentes, dans la forêt, partageant une cuisine collective rudimentaire installée en plein air. Le projet a suscité un engouement tel que certains jours, il y avait jusqu'à quarante personnes vivant dans le campement. Déplacer l'équipement dans la pluie et la boue n'a pas toujours été de tout repos!

*bilingue

=========================================================================

Screening of the alternative queer reaity film (heterotopian): Hron, A Country of Ghosts on November 25, 2019!

On November 25, the film "Hron, A Country of Ghosts"https://www.hronlefilm.com/ will be screened at the Cinéma Moderne https://www.cinemamoderne.com/ in Montreal as part of the Images+Nations festival http://image-nation.org/en.

It is a heterotopic queer science fiction feature film about war, but above all a story of friendship and communities.

It is inspired by the book with the eponymous name written by Margaret Killjoy http://birdsbeforethestorm.net/fiction/a-country-of-ghosts/. This independent film is co-produced by the Hron Collective and Groupe Intervention Vidéo (GIV), a centre for feminist artists working in Montreal for 40 years http://givideo.org/.

It is directed by Dani Tardif (On a Gagné 2013, bonds 2018) and directed by Noé Larose, Johanne Ductan-Petit, Pallina Michelot, Sigrid Patterson and Nahéma Ricci. The majority of the production team in front of and behind the camera is composed of emerging artists from the LGBTQ community, an intentional choice to give visibility to people less often represented in the film industry.

"Hron" is part of the emergence of the innovative trend of LGBTQ science fiction (in Quebec; Earthbound, Swarm of Selenium, Post_cunt and others). It is a film that raises the question of living together, an essential question for a generation that is concerned about its own future and that of the planet, between climate change and migratory crises. Heterotopy, because it is a film that presents a "messy" reality, between utopia and dystopia. By taking place in an alternative queer universe, "Hron" also allows a fantastic representation of the contemporary issues of young LGBTQ people. It presents characters who empower themselves to represent themselves in the way that suits them best. "I want my audience to feel seen and represented and my cinema to give them the hope and courage to define themselves and transform the world in their image," says Dani Tardif.

The shooting took place over twelve intensive days in August and September 2017, between Montreal and the Petite-Nation region in the Outaouais. We set up a self-managed camp on the property of our local partner, the company "Les Folies Bergères"http://www.lafromagerielesfoliesbergeres.ca/, where the team members, as well as the actors and actresses, slept in their tents in the forest, sharing a rudimentary collective kitchen installed in the open air. The project was so popular that on some days there were as many as forty people living in the camp. Moving equipment in the rain and mud has not always been easy!

Dossiers: 

Ville où l'événement s'est produit: