Allemagne: perquisitions chez des policiers soupçonnés de sympathies néonazies

Un scandale frappe à nouveau la police allemande avec des perquisitions, mercredi 16 septembre, contre près de trente personnes soupçonnées de sympathies avec l'extrême droite. Les fonctionnaires ont été suspendus. Une enquête pour incitation à la haine raciale est ouverte.

Une centaine de photos d’Adolf Hitler, des croix gammées, des drapeaux du IIIe Reich, un montage montrant un réfugié dans une chambre à gaz d’un camp de concentration... Les 160 images retrouvées dans plusieurs groupes sur la messagerie WhatsApp montrent une fois de plus que la police allemande n’est pas immunisée contre les tendances extrémistes. Vingt-neuf fonctionnaires dont six femmes sont concernés. Ils ont été suspendus.

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: