Comment les séries banalisent les violences policières

Sensationnelles, spectaculaires, les séries policières nous conditionnent aussi à accepter les violences policières.

Essimi Mevegue, journaliste, critique de cinéma : "Les séries policières américaines sont par nature très sécuritaires. On n’aborde pas souvent les violences policières, ni la question raciale, ni les défaillances judiciaires liées à la race. On reste souvent sur des crimes de sang et des deals de drogue, des faits divers classiques."

Omniprésentes, les séries policières représentaient 60% des séries en prime time à la télévision en 2019. Selon un rapport de Color of Change, association de défense des droits civiques, les séries policières américaines banalisent le racisme institutionnel et la violation des droits. Les policiers hors-la-loi y sont glorifiés et leur comportement jamais sanctionné. L’étude statistique a été menée sur 353 épisodes de 26 séries policières américaines actuelles.

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: