Mort d’Abdirahman Abdi : une entente met fin à l'action civile

La famille d'Abdirahman Abdi qui est mort à la suite d'une arrestation policière et la Commission de services policiers d’Ottawa ont trouvé un accord mutuel mettant fin à l’action civile.

La Commission de services policiers d’Ottawa en a fait l'annonce lundi en début de soirée par voie de communiqué.

"La Commission et le SPO"

" reconnaissent la nature tragique de la mort de M. Abdi, ainsi que la nécessité de respecter le processus de guérison de la famille", précise la commission.

"Reconnaissant l’importance d’une conclusion positive à cette affaire au civil, la Commission et la famille se sont engagées dans des discussions continues dans le but d’aboutir à une résolution réciproquement acceptable", peut-on aussi lire.

Les détails de l'entente ne seront pas divulgués, mais les deux parties proposent "un changement et des améliorations importantes" quant à la manière dont la police intervient auprès de personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

La famille d'Abdirahman Abdi se dit encouragée par la volonté de la Commission et du SPO
d’instaurer "une nouvelle Stratégie d’intervention en santé mentale afin d’accroître la sûreté communautaire et le bien-être de tous les résidents d’Ottawa."

Categories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: