Projection du documentaire 13th et levée de fonds

warning: Creating default object from empty value in /var/www/drupal-6.28/sites/all/modules/views/includes/handlers.inc on line 652.
Date de l'événement: 
16 Fév 2017 - 18:00 - 23:59

(english will follow)

à la Déferle (1407 rue Valois, Mtl)
le 16 février 2017
Potluck à 18h
Projection à 19h

13th (2016) nous offre un regard profond sur la question de l’esclavage et des inégalités raciales au travers de l’histoire des États-Unis et de la réalité actuelle d’incarcération de masse.

Contributions volontaires
Les fonds amassés aideront à financer la venue d’Albert Woodfox et de Robert King pour une causerie publique à soi-disant Montréal dans le cadre de la semaine contre la Brutalité policière en mars 2017.

Albert Woodfox forme avec Herman Wallace et Robert King un groupe connu sous le nom des Angola 3 (http://angola3.org/), trois hommes afro-américains qui furent arrêtés et reconnus coupables de vol à main armée, puis emprisonnés en 1971 dans un des pénitenciers les plus violents des États-Unis. En prison, les trois hommes devinrent membres des Black Panthers. Ils y passèrent la majeure partie de leur peine en isolement et Albert Woodfox ne fut libéré que l’année dernière. Durant leur incarcération, ils militèrent activement en faveur des droits des détenus et protégèrent les nouveaux prisonniers contre les abus sexuels.

13th (2016) offers an in-depth look at slavery and racial oppression throughout US history and ongoing mass incarceration.

Voluntary contributions

Funds raised will help finance the coming of Albert Woodfox and Robert King for a public speaking event in so-called Montreal during the March 2017 Week Against Police Brutality.

Albert Woodfox, Herman Wallace and Robert King are a group known as the Angola 3 (http://angola3.org/), three Afro-American men who were arrested and convicted of armed robbery and then imprisoned in 1971, in one of the most violent penitentiaries in the United States. In prison, they became members of the Black Panthers. They spent most of their time in solitary confinement and Albert Woodfox was released only last year. During their incarceration, they actively promoted the detainees’ rights and protected the new prisoners from sexual abuse.