Adolescent tué par un policier à Sainte-Adèle - La copine de la victime raconte sa version

David Lacour avait 17 ans et toute la vie devant lui. Vers 13h00 mercredi, une intervention policière dans le stationnement de la polyvalente de Sainte-Adèle a tourné au drame.

La copine de David, qui était à bord du véhicule volé par l'adolescent tué par balle par un policier, s'est confiée à TVA Nouvelles. Elle tenait à raconter sa version des faits car elle ne comprend pas pourquoi son petit ami est mort

Chargé d'enquêter dans les circonstances entourant le décès de David Lacour, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) soutient que l'hypothèse la plus plausible à l'heure actuelle est que l'adolescent aurait tenté de foncer avec la voiture sur le policier.

C'est à ce moment que l'agent aurait fait feu. La jeune femme qui était à bord du véhicule quelques instants avant que le jeune homme soit abattu par un policier, ne croit pas à cette version des événements.

«Il a pas eu le temps d'accélérer vers le policier. Il faisait des mauvais coups, mais c'était un vraiment bon garçon» assure la jeune femme. L'adolescent était venu à l'école pour y reconduire sa copine après la pause du dîner.

La jeune femme affirme que David a obtempéré aux demandes des policiers et a levé les mains lorsque le policier lui a ordonné. «La police est remontée, elle s'est mise devant et est débarquée avec son fusil. Puis elle a pointé son fusil vers David en criant ''Lève tes mains''. Il a levé ses mains, puis il s'est fait tirer deux fois» raconte l'amie de la victime. Plusieurs témoins confirment que le jeune David a été atteint par deux projectiles.

La jeune femme explique que le moteur du véhicule volé roulait encore lorsque le jeune homme a été abattu. L'auto est allée s'arrêter dans un banc de neige et est restée là.

«Ils ont été trois policiers à le sortir de la voiture. Il était plein de sang partout» affirme l'amie de la victime.

«Il y avait au moins 3 voitures de police qui étaient à l'école. Je me suis avancée vers la voiture quand le policier a crié pis ça s'est passé super vite» raconte l'adolescente.

De l'aveu de plusieurs, David Lacour n'était pas un enfant de cœur. Mais comment expliquer qu'un policier abatte un adolescent de 17 ans? Cette question, plusieurs se la posent.

Le père de la victime n'a pas souhaité accorder d'entrevue, vu les circonstances. Il ne ressent pas de rage, mais un profond désir d'être en famille et de faire le deuil de son fils aîné. Il espère beaucoup de l'enquête qui est en cours par le SPVM. Le père de famille se demande comment un policier peut faire feu sur un jeune de 17 ans qui ne semblait pas armé.

Une expertise doit être pratiquée sur les deux véhicules impliqués dans l'événement

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: