Albuquerque, USA: La police tue un SDF armé d'un simple couteau

Un sans-abri qui campait illégalement à Albuquerque, au Nouveau Mexique, a été abattu par les forces de l'ordre. Les militants des droits de l'homme crient à l'assassinat.

James Boyd, un sans-abri de 38 ans, a été abattu le dimanche 16 mars dernier par la police d'Albuquerque. Celle-ci est désormais sous le feux des critiques après la diffusion d'une vidéo enregistrée par une caméra fixée sur le casque d'un des agents qui ont tiré et tué le SDF. James Boyd, qui avait des tendances schizophréniques, avait engagé un bras de fer de plusieurs heures avec les forces de l'ordre, avant que celles-ci ne se décident à le déloger.

Juste avant les coups de feu, le suspect avait pris ses affaires comme s'il s'apprêtait à partir. Pourtant, James Boyd a d'abord été touché par un tir de flashball, rapporte le Huffington Post. Visiblement sonné, l'homme a laissé tomber ses sacs et a semblé s'emparer d'un couteau. C'est alors que deux policiers ont ouvert le feu sur le SDF, qui a été touché par au moins six balles.

James Boyd est tombé au sol mais les agents lui ont quand même intimé l'ordre à plusieurs reprises de lâcher son couteau, alors qu'il gisait dans une mare de sang. Par la suite, l'homme a été transporté à l'hôpital, où il a été déclaré mort un jour plus tard.

Alors que les militants des droits de l'homme crient à l'assassinat, la police locale s'est justifiée en expliquant que James Boyd avait un passé criminel connu des services de police. Il représentait, selon le shérif d'Albuquerque, une «menace directe» pour les trois agents.

Catégories