Arrêté de façon musclée dans le métro Le jeune homme est toujours sous le choc

Le jeune homme dont l'arrestation musclée à la station de métro Vendôme, vendredi dernier, fait le tour du Web est toujours sous le choc.

«J'ai échappé une tomate, j'ai fait une réplique un peu baveuse et soudainement j'ai quatre inspecteurs qui me clouent à terre», a expliqué Samuel Faille.

L'homme de 22 ans raconte qu'en rentrant du travail, il s'était assis par terre dans la station pour écouter un guitariste en mangeant un sandwich au steak. Par la suite, deux inspecteurs de la Société de transport de Montréal (STM) auraient demandé au musicien de partir parce qu'il n'était pas dans un endroit autorisé.

«Je n'aimais pas la façon arrogante dont ils parlaient au guitariste, donc je les ai interrompus en disant: "Vous êtes [contre] votre Loi 3 et vous vous en prenez au petit peuple". Je n'avais pas d'affaire à réagir et je le sais», a affirmé le ferblantier de profession, qui a dit avoir rapidement regretté ses mots

C'est à ce moment que les agents ont accusé M. Faille de salir la station en pointant du doigt des tomates qui sont tombées de son sandwich. Il dit avoir ramassé ses déchets et pris la direction de la porte de la station pour tenter de mettre fin à la situation.

«Mais on dirait qu'eux pensaient que je m'enfuyais, donc ils m'ont agrippé par le bras et par réflex j'ai essayé de m'enlever. C'est là qu'on m'a cloué à terre», a expliqué le jeune homme.

Il a avoué qu'il s'est débattu «un peu» lorsqu'on essayait de lui passer les menottes. «Sur le coup, j'étais complètement sous le choc. Je n'arrêtais pas de crier que je voulais juste manger mon sandwich», a continué le jeune homme.

Après avoir été retenu par les policiers une heure et demie à la station, il a été transporté à l'hôpital pour traiter plusieurs coupures ainsi qu'une entorse à son pouce.
Refaire différemment

S'il était pour revivre la même situation, M. Faille a dit qu'il n'agirait pas du tout de la même façon. Plutôt que de résister son arrestation, il se laisserait faire calmement en attendant qu'on lui explique la situation.

Toutefois, il a déploré un manque de communication de la part des inspecteurs qui l'aurait poussé à vouloir se défendre.

«Une fois que j'étais cloué au sol, j'étais en état de panique. Je me demandais pourquoi j'étais là, pourquoi je me faisais maîtriser, parce que je ne suis pas un criminel, a dit M. Faille.

Si c'était pour se reproduire, je pense que je me laisserais arrêter sans poser de questions», a affirmé le ferblantier.
Enquête interne

De leur côté, la STM et le Service de police de la Ville de Montréal ont indiqué que l'arrestation est survenue après que le jeune de 22 ans ait frappé un des inspecteurs, qui l'avait interpelé pour avoir «souillé un bien de la STM».

Rappelons qu'hier, le 24 Heures mentionnait que la STM avait ouvert une enquête interne suite à la diffusion de la vidéo afin de faire état sur les événements survenus vendredi dernier.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: