balles plastique, blunt impact projectile, BIP marking powder

Avant 2014, le SPVM et la SQ utilisait comme arme ''non léthale'' le PBR (Plastic Baton Round).

«Ces balles de plastique vertes sont tirées avec un fusil ARWEN (Anti-Riot Weapon ENfield), qui peut contenir cinq projectiles de calibre 37mm, incluant aussi bien des balles de plastique que des grenades lacrymogènes ou contenant du gaz irritant CS, et les tirer en moins de 4 secondes. Une étude de l’Institut National de Justice américain indiquait d’ailleurs en 2004 que lorsque ces projectiles d’impact touchent directement la tête ou le cou, les risques de lacérations, perforations ou fractures augmentent considérablement.»
Source: http://moisemarcouxchabot.com/victoriaville-les-balles-de-plastique-sont...

Elles ont été utilisées maintes fois dans les manifestations à Montréal, à Victoriaville et à Québec au Sommet des Amériques en 2001. Pour plus de renseignements :
http://moisemarcouxchabot.com/une-balle-de-plastique-peut-elle-devier-et...
http://liguedesdroits.ca/?categorie=droit-de-manfiester&paged=2

Depuis début 2014, le SPVM utilisent de nouveaux projectiles appelées BIP 40mm (blunt impact projectile). Ces derniers ont été mis sur le marché en 2014 et on voit bien que le SPVM n'a pa trainer de la patte pour les utiliser (manifestation du 3 avril à Montréal). Le BIP est constitué de plusieurs parties : un mince capuchon en polystyrène, une épaisse tête de gel pliable, une plaque d'extension au-dessus d'un piston de tige montée, et d'un corps principal qui abrite le piston. L'expansion de la tête (effet multiplié) permet une force cinétique pour être appliqué à une augmentation de la surface d'impact de corps. L'impact couvre une grande surface de terminaisons nerveuses, créant l'augmentation de la douleur lors de la dispersion de l'inertie. La tête et le corps BIP, défigurés après impact, ce qui rend difficile pour les émeutiers de jeter le dos rond à l'officier de tir. La distance minimale de tir est de 10 pieds et la vitesse est de 285 pieds/seconde (à la manif du 3 avril, ce projectile a été tiré à bout portant contre un manifestant). Pour plus d'informations :
http://www.hendonpub.com/law_and_order/articles/2014/03/sdi_40mm_blunt_i...
http://www.securitydii.com/bip-non-lethal-weapon-product-specifications/

Vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=NlUsPt8gNWo

Un autre type de projectiles utilisés par le SPVM, de la même compagnie, est le BIP Marking Powder. Il porte une poudre colorée qui marque temporairement la cible lors de l'impact. Utilisé pour cibler les ''potentiels casseurs'' pendant les manifestations, ces derniers sont ainsi ''traqués'', surveillés et éventuellement arrêtés par les policiers. Pour plus d'informations:
http://www.securitydii.com/bip-ammunitions-non-lethal-weapon-rubber-bull...

Pour terminer ce volet, voici un rapport de l'École nationale de police du Québec, sur les armes intermédiaires d'impact à projectiles et leur utilisation en contexte de contrôle de foule. Cette etude a été rédigée en 2005 et publiée en 2013, suite à une demande d’accès à l’information:
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/ministere/dif...

Pour en savoir plus sur l’histoire de ce rapport:
http://moisemarcouxchabot.com/les-armes-intermediaires-dimpact-a-project...

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: