Deux policiers ont comparu pour avoir battu et embarqué un homme ivre

Deux agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont comparu devant le comité de déontologie policière pour avoir battu, arrêté sans raison et amené un homme intoxiqué hors de Montréal. Ils ont aussi produit un faux rapport par la suite.

L'avocate du commissaire à la déontologie, Christiane Mathieu, a demandé 15 jours de suspension sans solde pour ces gestes qu'elle qualifie d'odieux et qui entachent la réputation des policiers. Elle affirme que les deux policiers n'éprouvent pas de remords.

L'avocat des policiers, Mario Coderre, soutient que la peine est disproportionnée et qu'une suspension de cinq jours serait suffisante. Il soutient que ses clients n'ont pas d'antécédent déontologique et que le plaignant n'a pas été blessé gravement.

L'affaire remonte à juillet 2012. La victime, Nicolas Lavoie, avait pris quelques bières aux Foufounes électriques après un spectacle et était sorti fumer à l'extérieur. Ce citoyen, qui était intoxiqué, n'a pas aimé être fixé par les deux policiers et a craché sur l'un d'eux. M. Lavoie soutient qu'il a ensuite été arrêté, frappé à de nombreuses reprises dans l'autopatrouille par l'agent Luc Gauthier et laissé seul à Longueuil ou sur l'île Sainte-Hélène.

Des citoyens ont vu la victime déambuler sur la chaussée du pont Jacques-Cartier et ont contacté le 911.

La décision sera rendue d'ici un mois ou deux.

Luc Gauthier travaille au SPVM depuis 26 ans et son collègue Alain Poirier, depuis 18 ans.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: