GAPPA - Grenades assourdissantes: Que cache le SPVM?

Suite à la manifestation nocturne du 5 mars 2013, GAPPA s'inquiète de la #DÉRIVE du SPVM. Ouvrez l'oeil!

Lors de cette manifestation, le SPVM a abusé des «flash-bangs» (grenades assourdissantes) pour disperser les manifestantEs. GAPPA est alarmé non seulement de par le nombre de grenades utilisées mais aussi de par la proximité des manifestantEs viséEs par ces explosions. Francis Grenier, cet étudiant qui a perdu l'usage d'un oeil en raison d'une telle grenade au printemps dernier, soit-disant tirée par un expert (sic) en arme de dispersion de foule, s'en rappellera toujours.

Malheureusement, malgré toutes les preuves vidéos récupérées suite à l'utilisation dangeureuse de la grenade assourdissante, il demeure impossible à ce jour d'identifier ledit expert. La compagnie Defense Technology décrit sa Rubber Ball Blast Grenade (RBBG) comme une «arme sous-léthale de diversion» et prévient qu'une utilisation non-appropriée de ce produit peut causer de graves lésions ou la mort.

Plusieurs questions s'imposent:

  • Le Ministère de la Sécurité publique a-t-il évalué les risques de lésions graves liées aux tirs de la RBBG au-dessus d'une foule?
  • A-t-il émis des directives pour s'assurer de la sécurité des citoyens et citoyennes?
  • Si oui, quelles sont-elles?
  • Ces dites directives proscrivent-elles les tirs à la tête?
  • Et si le Ministère n'a pas testé cette grenade, comment peut-il permettre son utilisation alors qu'elle fait l'objet d'allégations sérieuses ?

GAPPA.
Surveiller, diffuser, combattre

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: