Intervention dans un pavillon de l'UQAM: 21 personnes arrêtées

Une centaine d'étudiants, dont plusieurs masqués, ont tenté de perturber la tenue des cours d'après-midi dans l'UQAM.

Le SPVM a reçu en milieu d'après-midi une demande d'intervention de la part de la direction de l'UQAM à l'intérieur du pavillon J.A.-De Sève.

Ils ont dû procéder à de nombreuses arrestations musclées. Pour le moment 21 personnes ont été arrêtées en vertu du Code criminel.

Les policiers ont quitté les lieux peu avant 16 h, laissant aux gardiens de sécurité le mandat de préserver l'ordre.

Plus tôt mercredi, une trentaine de jeunes masqués avaient cherché à empêcher la tenue de cours ce matin, défiant pour un troisième jour l'injonction obtenue par l'institution.

Sentant que les choses risquaient de dégénérer, les gardiens de sécurité ont appelé les policiers.

En un changement de stratégie, les gardiens de sécurité font aujourd'hui bloc devant les entrées de salles de classe, ce qui les amène à jouer au chat et à la souris avec les jeunes. Quand les gardiens ont tenté de confisquer les parapluies apportés par les manifestants, une bousculade est survenue.

Les manifestants sont arrivés ce matin munis de peinture en aérosol pour tenir à distance photographes et caméramans. La caméra d'un photographe a été souillée.

La grande majorité des cours se tiennent normalement, les perturbations touchant surtout les pavillons Judith-Jasmin, J.A. de Sève et Hubert-Aquin.

L'UQAM disait hier qu'à moins de tensions palpables, elle préférait éviter de faire appel aux policiers, histoire d'éviter une escalade.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: