La Ville de Québec mise en demeure dans le dossier de la manifestante blessée

La Ville de Québec et le policier qui a tiré la grenade de poudre irritante au visage de Naomie Tremblay-Trudeau ont reçu une mise en demeure. L’avocat de la jeune manifestante réclame la réparation pour les blessures et des excuses.

C’est la première étape avant une poursuite civile. «Normalement, le service de police ou la ville va réagir. Et, s’ils ne réagissent pas, je vais engager des procédures judiciaires pour réclamer les sommes dues», a expliqué l’avocat Marc Lemaire, qui demande réparation pour sa cliente.

Pour le moment, le montant des dommages n’a toujours pas été établi. «Je n’ai pas demandé de montant, car il était trop top pour le savoir. Mais à ce moment (la poursuite), je demanderai des sommes pour les dommages physiques, les dommages moraux et les dommages punitifs», a-t-il mentionné. «Je demande qu’on lui présente des excuses pour le geste qui a été posé».​

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: