Le budget du SPVM augmente (comme le nombre de ses victimes...)

Alors que les crimes sont en baisse et que les besoins en termes de services sociaux et de santé ne cessent d'augmenter, le budget du SPVM augmente encore (comme le nombre de ses victimes). La principale raison de ce gaspillage de fonds publics: les salaires des flics (pour leurs "sales airs de boeufs", comme chantait Mononcl' Serge...). En particulier, Le Devoir nous apprend que le SPVM compte maintenant 24 "médiateurs" pour nous faire chier de près dans les manifs (afin de mieux nous cibler, poivrer et arrêter). Et aussi, la création d'une nouvelle équipe appelée "Réponse en intervention de crise" (ou RIC, qui sonne un peu comme RIP...). On se demandait justement pourquoi une des policières qui est à côté de la civière qui embarque Alain Magloire dans l'ambulance portait un brassard marqué "RIC" dessus? Eh bien maintenant on se demande si cette nouvelle "équipe" est celle qui a ouvert le feu sur Magloire ou si ils sont juste arrivés trop tard... Peut-être que l'enquête publique nous le dira dans quelques années, ce qui laissera malheureusement encore le temps au SPVM de tuer encore plusieurs personnes en crise...

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: