Le gouvernement espagnol muscle sa législation anti-manifestation

Excédé par les manifestations qui se sont multipliées en Espagne depuis l’apparition du mouvement des Indignados, le gouvernement de Mariano Rajoy s’est attelé à une réforme en profondeur du code pénal, qui met en place des mesures liberticides. Appeler à la manifestation via les réseaux sociaux pourra être puni d'une peine de prison.
Selon le nouvel arsenal législatif espagnol, celui qui occupe un bâtiment tel qu’une agence bancaire peut être puni de 3 à 6 mois de prison ; si on interrompt les transports publics, on peut être condamné jusqu’à deux ans d’emprisonnement. La résistance à l’autorité (par exemple en s’enchaînant les uns aux autres pour éviter une expulsion) pourra être assimilée à un attentat et donc puni de 4 ans de prison.

Quant au partage ou à la diffusion par des moyens publics d’actions qui troublent l’ordre public (en d’autres termes : l’appel à une manifestation via des réseaux sociaux), il peut être puni d’une peine de prison d’un an maximum.

"Etat pénal"

Grâce à ces réformes une série d’activités qui étaient considérées jusque-là comme de simples délits seront désormais criminalisées. C’est ce qui fait dire à Joachim Bosch, porte-parole de l’association espagnole "Jueces para la Democracia" ("Juges pour la démocratie", JPD) que son pays, auparavant un "Etat social", est devenu un "Etat pénal". Interrogé par le journal "Publico", il considère que cette nouvelle loi pénale est la plus sévère d’Europe.

De plus, selon ce juriste, la nouvelle législation est source de confusion : n’importe quel acte de désobéissance ou de résistance au cours d’une manifestation peut être puni d’une peine de prison désormais. L’association JPD considère que ce durcissement législatif est "disproportionné" lorsqu’il punit "avec une extrême dureté" des manifestations de mécontentement dans un pays où les droits sociaux sont en régression. Et pourrait avoir pour conséquence que l’Espagne détienne à l’avenir le taux de prisonniers par habitant le plus élevé d’Europe.

Catégories

Dossiers: 

Type de document: