Le sergent du SPVM accusé de gangstérisme

Le sergent de la police de Montréal arrêté jeudi pour une affaire de paris clandestins, ne donnait pas seulement des ordres à ses agents. Il fait face à une accusation de gangstérisme, car il aurait dirigé des criminels liés à la mafia, accusés de prise de paris clandestins.

André Thibodeau, 49 ans, a comparu vendredi après-midi au palais de justice de Laval. La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté.

Les faits qui lui sont reprochés sont graves: charger une personne de commettre une infraction au profit d'une organisation criminelle, gangstérisme, complot, prise de paris clandestins, entrave à la justice et abus de confiance.

S'il est reconnu coupable du premier chef, le policier de 25 ans d'expérience risque la destitution, en plus d'une peine de prison à vie.

Les infractions auraient été commises entre août 2012 et le 2 janvier dernier.
Présumée tête dirigeante

D'après l'acte d'accusation, le sergent du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) serait l'une des deux têtes dirigeantes du réseau de paris clandestins démantelé jeudi, en compagnie de Natalino Paccione, 60 ans.

Ce dernier est connu pour ses liens avec le crime organisé italien. Il avait d'ailleurs déjà été accusé pour une infraction semblable en 2006, lors de l'opération anti-mafia Colisée.

Paccione a aussi été accusé de gangstérisme, complot et de prise de paris clandestins.
Le sergent Thibodeau se serait même adonné à ses activités illicites pendant ses heures de travail au poste de quartier de Parc-Extension, d'après le SPVM.

Ce sont des informations provenant de collègues policiers indiquant que le gradé avait de mauvaises fréquentations qui ont mené à l'enquête, il y a deux ans.
Un ancien du renseignement

Même s'il a passé la majeure partie de sa carrière dans des postes de quartier, André Thibodeau était réputé pour avoir de très bonnes sources au sein du crime organisé italien, a-t-on appris.

Selon nos informations, il aurait déjà travaillé pour la section du renseignement de la police de Montréal, en même temps que le policier ripou Ian Davidson.

Le SPVM n'était toutefois pas en mesure de préciser si le sergent Thibodeau aurait pu dévoiler des informations sensibles à la mafia.
Paris de 125 000 $

L'opération menée hier par 150 policiers de plusieurs villes en était une d'envergure.

«On ne parle pas de gageures de 20 $ en jouant aux cartes, a déclaré le commandant Ian Lafrenière du SPVM en point de presse. Le plus gros pari retrouvé par les enquêteurs est de 125 000 $.»

Dix autres personnes ont été arrêtées hier, en plus des deux têtes dirigeantes. Ils comparaîtront à une date ultérieure pour des chefs d'accusation de prise de paris clandestins et complot.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: