Manifestation contre Enbridge : une trentaine d'arrestations

Trente-deux personnes ont été arrêtées lors d'une manifestation contre le controversé projet d'Enbridge d'inverser le flux de l'oléoduc 9, à Montréal. Trois d'entre elles seront accusées de voies de fait contre des policiers.

Le Service de police de Montréal a déclaré la manifestation illégale avant même qu'elle se mette en branle, en vertu du règlement P-6, puisque les protestataires n'avaient pas remis leur itinéraire aux policiers. Une centaine de personnes s'étaient réunies vers 16 h au square Victoria, point de départ de la marche.

Les manifestants ont rapidement été dispersés. Ils comptaient se rendre au palais des Congrès, où se tiennent les audiences de l'Office national de l'énergie sur le projet d'Enbridge.

Les protestataires dénoncent l'intention de la pétrolière de Calgary d'inverser le flux de son pipeline 9B, qui doit permettre d'acheminer le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta, jugé très polluant, vers l'est du pays. Les opposants s'inquiètent également des impacts environnementaux pour les communautés qui vivent le long du tracé.

L'oléoduc 9 transporte actuellement du brut de Montréal à Sarnia, dans le Sud ontarien. En plus d'inverser son flux, Enbridge veut augmenter la capacité de transport de l'oléoduc, pour le faire passer de 240 000 à 300 000 barils de brut par jour.

Mardi, des manifestants ont perturbé les audiences. Une quinzaine d'entre eux ont été expulsés de la salle d'audience.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: