poivre de cayenne

Le produit chimique appelé Oléorésine Capsicum, ou poivre de Cayenne, est un composé organique naturel extrait de Capsicum sous forme d’huile. Il renferme plusieurs capsaïcinoïdes, des pigments colorés, des huiles et des cires extraits du poivre de Cayenne ou du poivre rouge. Le poivre de Cayenne provoque une intense sensation de brûlure aux yeux, fo rçant le suspect à battre des paupières rapidement, dans l’espoir de soulager la douleur. Il provoque aussi une inflammation de la cornée. Dans certains cas, il peut causer une conjonctivite, c’est-à-dire une inflammation de la conjonctive, soit le blanc de l’oeil et la face intérieure des paupières. Le poivre provoque aussi une inflammation des membranes muqueuses, lorsqu’il pénètre dans les voies respiratoires. La respiration s’accélère et elle est parfois entrecoupée d’une toux incontrôlée et de haut-le-coeur. Le suspect aura tendance à cracher, afin de se débarrasser du produit qui a pénétré dans sa bouche. Il aura également de la difficulté à respirer. Le poivre entraîne enfin une sensation de brûlure au niveau de la figure et laisse des plaques rouges sur la peau. En Amérique du Nord, les policiers et les policières utilisent le poivre de Cayenne depuis environ 15 ans. Pour plus d'informations :

http://www.apsam.com/sites/default/files/docs/publications/ft12.pdf

En 1993, dans l’État de la Caroline du Nord, un suspect, aspergé de poivre de cayenne, est décédé. Le médecin qui a pratiqué l’autopsie a indiqué que le poivre avait contribué au décès. Cette opinion a incité le National Institute of Justice des États-Unis à faire enquête. Au total, la IACP a dénombré 30 décès, survenus entre le mois d’août 1990 et celui de décembre 1993. En Amérique du Nord, l’Oléorésine Capsicum (OC), plus communément appelée poivre de Cayenne, a été utilisée par les forces policières pour la première fois en 1976. En 1987, le Federal Bureau of Investigation (FBI) a testé l’OC et, depuis, plusieurs organisations policières américaines ont décidé de l’inclure dans l’équipement régulier de leurs agents. Au Canada, les premiers projets pilotes ont commencé en 1990. Pour plus d'informations :

http://www.apsam.com/sites/default/files/docs/publications/revue/vol6-no...

Types de bonbonnes de poivre de cayenne:
-Le répulsif pour chiens, ou dog repellent: 0,5 % de capsaïcine. Environ 15 $ la bonbonne de 22 grammes.
-Le répulsif à ours, ou bear repellent: 0,86 % de capsaïcine. Environ 30 $ la bonbonne de 325 grammes
-Le poivre de cayenne utilisé par le SPVM : 0,18 % de capsaïcine.
-Il existe aussi des bonbonnes qui contiennent jusqu'à 20 % de capsaïcine, mais elles sont illégales au Canada.

Nous avons remarqué à la manifestation du 3 avril 2014 à Montréal que le SPVM ont de nouvelles bonbonnes de poivre de cayenne, beaucoup plus irritantes que celles utilisées dans le passé. En fait, ce sont désormais des bonbonnes appelées ''CS Mace Mk-9 Magnum'', autrement dit le répulsif à ours qui, comme démontré dans le tableau ci-haut, contient beaucoup plus de capsaïcine que ce que le SPVM est censé utiliser.

Pour les informations sur les différentes marques de poivre de cayenne et en fait de pas mal tout l'arsenal du SPVM et de la SQ :
http://www.defense-technology.com/
Pour plus d'informations sur comment contrer les effets du poivre de cayenne :
http://medimilitante.blogspot.ca/2012/07/gaz-lacrymogene-et-poivre-de-ca...

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: