Sans-abri abattu de 14 projectiles par des policiers

Un sans-abri souffrant de troubles mentaux et armé d'un couteau de poche a été abattu de 14 projectiles tirés par huit policiers en juillet 2012 au Michigan.

L'Union américaine des libertés civiles (ACLU) de cet état a déploré cette semaine l'inaction de la justice américaine dans ce dossier, en plus de relayer une nouvelle vidéo de l'événement.

Milton Hall se tenait debout, confus, dans le stationnement d'un centre commercial de Saginaw le 1er juillet 2012, après une altercation avec un employé d'un magasin. Plusieurs agents de police sont alors arrivés sur place, l'ont entouré en le tenant en joue, et lui ont demandé de déposer son couteau de poche. Agité et tenant des propos décousus, Milton Hall a refusé.

Après quelques minutes d'échange, les policiers ont ouvert le feu. Ils étaient huit et ont tiré un total de 46 projectiles en direction du sans-abri, 14 ont atteint leur cible. Milton Hall est tombé sur le sol bien avant que le bruit des balles ne cesse.

Puis, les policiers ont passé les menottes autour des poignets inertes de l'homme.

«Nos dirigeants doivent modifier les conditions qui permettent aux policiers d'utiliser une force excessive et mortelle en toute impunité», a déclaré la mère de Milton Hall, Jewel Hall.

L'ACLU du Michigan a témoigné lundi devant la Commission américaine des droits de l'homme afin de contester la décision du Département de la justice de ne déposer aucune accusation contre les agents de police responsables de la mort de l'homme.

«Ça a été dévastateur pour notre famille, notre communauté et justice n'a toujours pas été rendue», écrit la mère de Milton Hall, Jewel Hall, dans un communiqué publié sur le site de l'ACLU.

Selon elle, il est primordial que les services policiers revoient leur protocole dans des situations où ils doivent intervenir auprès de personnes souffrant de troubles mentaux.

«Nos dirigeants doivent modifier les conditions qui permettent aux policiers d'utiliser une force excessive et mortelle en toute impunité», a ajouté Mme Hall.

Déjà en août 2012, le conseiller de la Ville de Saginaw, Norman Braddock, déplorait la lenteur de l'enquête sur cette intervention policière dans un reportage de CNN.

Catégories