Un policier du SPVM accusé d'agression sexuelle

Le sergent du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) Mario Michel reste en poste, malgré des accusations d'agression sexuelle déposées contre lui mercredi matin.

Le policier de 37 ans, qui habite à Repentigny, a été accusé au palais de justice de Saint-Jérôme. Il aurait agressé son ex-conjointe, avec qui il entretenait des relations acrimonieuses depuis un certain temps.

L'agression ne se serait pas produite dans un contexte de travail, a souligné Ian Lafrenière, porte-parole au SPVM. «Il est encore en fonction. Il n'a pas de changement de statut pour le moment», a-t-il ajouté, non sans préciser que le service de police suivait l'évolution du dossier de très près. «On est doublement prudents», a assuré le commandant.

Mario Michel travaille dans le secteur Ahuntsic, dans le nord de Montréal. Il aurait été arrêté le 2 juin dernier par la police de Terrebonne. Les faits qui lui sont reprochés remontent au 31 mai.

Le policier doit revenir en cour le 29 octobre.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: