URGENT : menace de répression contre les professeurs en défense de l’éducation Publique au Mexique

Au peuple de monde entier

Aux organismes en défense des droits humains

Aux organisations sociales

URGENT : menace de répression contre les professeurs en défense de l’éducation Publique au Mexique

Aujourd’hui 13 septembre 2013, en ce moment il y a une répression brutale contre les professeurEs qui sont mobilisés et en lutte depuis le 19 août dans le centre historique de la ville de Mexico (DF). Les professeurs sont en campement permanent depuis maintenant presque qu’un mois utilisant différentes actions, manifestations comme moyens de pression contre la réforme éducative. Cependant ce matin le dirigeant de la section 22 de Oaxaca à reçu un appel directement du gouvernement mentionnant que les professeurs avaient jusqu'à 12h pm car si le campement continuait la police fédéral et l’armée sera chargée d’expulser et faire la « nettoyage » du centre historique. En ce moment police et militaire ont délogé le campement des professeurs, de plus entre 3 et 5 hélicoptères rôdent.

En ce moment il y a des détenus, il y a plusieurs mandats d’arrêts sont contre nos compagnonNEs professeurs, plusieurs détenus et blesséEs

L’imposition de la réforme éducative comme politique néolibéral, rendra possible la privatisation de l’éducation et viole directement les droits des travailleurs de l’éducation au Mexique. Pour imposé la réforme éducative le gouvernement a dû changer les articles 3 et 73 constitutionnelle qui se réfèrent à l’éducation et aux droits de travailleurs, les changements qu’ils ont faits touche les points sur les droits des travailleurs en éducation. Ce qu’ils veulent c’est que les profs soient soumis à des évaluations constantes pour entrer comme enseignant, pour rester comme enseignant et pour avoir des promotions. En plus les étudiants seront aussi évalués par des examens uniformes au niveau national et les professeurs seront aussi évalués selon la réussite des examens par leurs élèves.

Le discours officielle du gouvernement ainsi que le discours utilisé par les organismes internationales qui veulent privatiser l’éducation, est que les professeurs et syndicat sont les premiers responsables sur les déficiences du système d’éducation et que le fait qu’ils soient syndicalisés est aussi une nuisance pour l’amélioration de l’éducation. Cette réforme est une attaque directe contre l’éducation publique et les droits du travail.

Pour cela nous vous demandons de ce manifester, de diffuser sur les réseaux sociales, de démontrer de différentes façon votre appuis avec les professeurEs du Mexique car cette lutte pour l’éducation publique dans le cadre des politiques néolibéral n’est pas une lutte qui se donne seulement au Mexique sinon a nievau mondiale. La diffusion de l’information et dénonciation au consulat Mexicain contre la répression.

Aux organismes des droits humains, faire pression aux ambassade et consultas du Mexique.

Pour l’éducation publique !

En défense des droits du travail !

Libération des prisonniers politiques !

Contre la répression !

Catégories

Dossiers: 

Type de document: